COMPTE RENDU REUNION DU 22 NOVEMBRE 2012 Futurs locaux standard – bureau des admissions – BPEAS

96

Les représentants CGT, invités en qualité de membres du CHSCT, dénoncent un projet déjà ficelé sans avoir associer le CHSCT et expriment les craintes formulées par le personnel du bureau des admissions.

Ce service se voit en effet amputé de près de la moitié de sa surface à l’occasion de ce déménagement alors qu’à l’heure actuelle, aucun espace superflu n’est disponible au bureau des admissions.

Le CPN doit garantir à ses usagers un accueil de qualité et une confidentialité respectée mais aussi une organisation de travail à l’écoute des besoins des personnels.

Le Directeur des Services Economiques et des Travaux explique que l’espace disponible étant limité, les contraintes des équipes ont été entendues mais qu’il n’est pas possible de pousser les murs et propose la possibilité de déplacer certaines cloisons entre bureaux.

La CGT ne peut se satisfaire de ce discours qui consiste à associer les agents mais à ne pas tenir compte des doléances de chacun.

Les locaux destinés au bureau des admissions qui nous sont présentés ne permettent pas au personnel de disposer d’un espace de travail suffisant et pose clairement la question de l’ergonomie des postes.

Avant le démarrage des travaux, une réflexion approfondie doit être menée par un ergonome avec les personnels et leurs représentants afin de garantir aux agents de bonnes conditions de travail.

Au terme d’échanges parfois vifs, la CGT obtient du Directeur présent l’engagement d’engager cette étude ergonomique indispensable.

La CGT reste à l’écoute des salariés concernés et se tient à leur disposition pour faire aboutir ensemble leurs doléances.

.

La CGT rappelle que la qualité de l’environnement professionnel est primordiale pour favoriser un bien vivre au travail et pour permettre une qualité de travail recherchée par l’établissement.