TRAVAUX ESTIVAUX : 2 POIDS 2 MESURES OU SIMPLE MALADRESSE ?

90

Il en va de même pour certains cadres qui assurent un nombre minimum annuel de journées de garde (ex : ingénieurs, directeurs des soins,…).

Ces avantages englobent la gratuité du logement nu, dépourvu de biens meubles ainsi que la fourniture à titre gratuit de l’électricité, du chauffage, du gaz et de l’eau.

L’article 13 du décret du 8 janvier 2010 stipule que les dépenses d’investissement et de gros entretien afférentes aux logements concédés dans le patrimoine de l’établissement figurent au programme annuel de travaux de l’établissement. Le bilan d’exécution de ces dépenses ainsi que des dépenses d’entretien courant fait l’objet d’une présentation annuelle auprès de l’assemblée délibérante de l’établissement.

La CGT n’a aucune raison de douter du fait que le Conseil de Surveillance du CPN assume cette mission avec la plus grande vigilance.

Là ou le bât blesse, c’est lorsqu’à la même période, des travaux d’entretien des unités sont refusés au motif que cela coûterait trop cher (quand bien même, on ne parlerait que d’un coup de peinture blanche pour rafraichir les murs !)

2 poids 2 mesures ou simple maladresse ?