Projet d’établissement CPN 2014-2018 « Ce n’est pas la hotte du Père Noël ! »

97

Selon la Commission Médicale d’Etablissement (C.M.E), il faut se féliciter d’avoir élaborer pluridisciplinairement projet médical et projet de soins :

  • développement de l’ambulatoire (à préciser ultérieurement dans les contrats de pôle !) et facturation des consultations,
  • développement de partenariats,
  • projets de centre de recherche schizophrénie et de recherches cliniques,
  • réaffirmation de nos missions autour des 15/25 ans, de la Réhabilitation,
  • mise en place de la sismothérapie, …
Selon la DRH, le projet social a repris toutes les corrections demandées par les organisations syndicales largement associées dans les groupes de travail.
Pourtant, la plupart des propositions CGT ont été soigneusement écartées (cf comptes-rendus et nos propositions dans le numéro spécial gazette : à retrouver sur notre site internet ou disponible sur demande au local)
 
Le Directeur appuie fortement sur les notions de contraintes budgétaires et d’objectifs fixés par l’Agence Régionale de Santé (donc une logique descendante !)
 
La CGT prend acte de ce projet d’établissement qui ne fait effectivement qu’entériner les impératifs édictés nationalement et relayés par l’A.R.S.
La CGT déplore toutefois qu’aucun lien ne soit fait entre ce qui est souhaité et les moyens à mettre en œuvre pour y parvenir sur le terrain !
En effet, quels effectifs aujourd’hui dans les services pour assurer une prise en charge optimale des patients ? Quels moyens pour l’ambulatoire à qui on demande d’augmenter l’activité mais à effectifs constants ? Quelle réorganisation de la Réhabilitation avec la fusion des services Envol et Bonfils laissant 30 agents sur le carreau ? Quelles réponses apportées aux « critiques » de l’A.R.S. qui est loin d’avoir mis en arrêt son projet d’implantation de clinique privée sur NANCY ?
 
De cela, le projet d’établissement ne dit aucun mot !
Nous saurons juste que la Direction dans un contexte de pression budgétaire s’adaptera comme une bonne élève en réduisant la capacité en lits d’hospitalisation et en appliquant la technique du rabot au fur et à mesure des départs en retraite !
Quant aux négociations, elles auront lieu au sein des pôles, qui sont comme chacun le sait, un parfait exemple de lieu de démocratie et de dialogue social associant largement les agents aux changements qui s’annoncent !!!
 
Vote du CTE du 24 juin 2014 : contre (CGT) – pour avec réserve (CFDT) – abstention (FO)
 
(Pour les plus motivés, un exemplaire du projet d’établissement peut vous être transmis)