CTE du 24 juin 2014 Le compte-rendu de la CGT du CPN

108

Bilan de la CRUQ-PC :
La CGT félicite les personnels qui peuvent être fiers du bilan de satisfaction obtenu auprès des usagers dans le contexte difficile que traverse le CPN.
La CGT dénonce cependant le manque d’échanges entre représentants des usagers et représentants des personnels permettant de faire le lien entre qualité des soins et conditions de travail des personnels.
Vote du CTE : pour (CFDT et FO) – abstention (CGT)
 
Direction commune CPN – Ravenel – St Nicolas de Port :
Cette perspective de rapprochement des 3 hôpitaux est loin d’être rassurante.
Même s’il ne s’agit pas de fusion, la CGT n’est pas dupe de l’impact que cela produira sur les organisations du travail au CPN et à terme sur l’emploi dans nos établissements surtout pour les postes administratifs et logistiques.
Les termes figurant dans la convention de direction commune parlent d’eux-même (optimisation, prestations réciproques, échanges de bons procédés, mutualisation des achats, …)
Sous la contrainte économique, la Direction avance doucement mais sûrement vers le non-remplacement de certains départs en retraite en augmentant et mutualisant la charge de travail des services administratifs et logistiques de nos 3 établissements !
Et pour les soignants ?
Vote du CTE : contre (CGT et CFDT) – pour (FO)
 
Projet de redéploiement des ASH de Bonfils :
La CGT constate une nouvelle fois les ravages de la privatisation du ménage dans notre hôpital et ses impacts sur les anciens postes d’ASH fonction publique.
Les ASH restant au CPN se voient aujourd’hui proposer une affectation au CPC Viray.
Après s’être assuré que cette nouvelle affectation soit réaliste, pérenne et non-traumatisante pour nos collègues, la CGT rejoint la CFDT et FO en ne s’opposant pas à ce redéploiement.
 
NBH : organisation du service et projet de soins confrontés à la réalité du terrain (point demandé par la CGT)
La CGT retrace l’historique des débats en CHSCT et les demandes des agents avant l’ouverture du NBH.
Aujourd’hui, la CGT met la Direction devant ses responsabilités :

  • après 15 jours d’ouverture, l’Unité A a pu compter jusqu’à 7 isolement pour 3 chambres PSI officiellement déclarées ouvertes,
  • l’Unité B est passée de 22 à 24 lits,
  • les A.S.E. sont pressées par les médecins de faire ce qu’il faut pour que la durée moyenne de séjour se cantonne à 30/40 jours maxi,
  • les activités ne seront vraiment mises en place qu’à l’embauche de 3 animateurs quand 3 soignants partiront en retraite, ….
La CGT rappelle également que l’augmentation de la violence n’est peut-être pas étrangère à l’absence de lieux de vie et d’activités mais aussi au manque d’effectif !
Il est donc urgent de renforcer notamment l’Unité A et c’est notre revendication !
 
Absentéisme, conditions de travail et mensualités de remplacement
La CGT interpelle la Direction sur les problèmes d’effectifs, de plannings et autres rappels qui ne sont pas de bon augure à l’approche des vacances estivales.
Pour la Direction, des mensualités ont été prévues et le pool de suppléance renforcé mais l’absentéisme est « un puits sans fond » (à chacun d’apprécier !)