Manque de personnel médical On dépanne aussi sur BRIEY

123

Pour la CGT, la démarche ne manque pas de culot.  Certes, chacun peut afficher sa solidarité pour permettre aux patients du secteur de Briey de bénéficier de consultations médicales mais la situation ne surgit pas comme ça d’un coup ! Cela fait des années dans notre pays que les gouvernements successifs s’emploient à saborder l’Hôpital Public et à ne pas entendre la CGT lorsqu’elle met en avant la dégradation des conditions de travail et son corollaire de départs et de fuites de personnels médicaux et paramédicaux avec un risque de pénurie !

La CGT souligne aussi le fait que notre ARS a encouragé l’installation d’une clinique privée de psychiatrie sur Thionville et que cette dernière ouvre très prochainement.
La CGT redoute, et prédit donc malheureusement à plus ou moins court terme, la mort de la psychiatrie publique sur Briey. La même ARS, qui appelle au secours aujourd’hui, ne manquera pas demain de répondre qu’une offre privée existe à quelques kilomètres … !


Pour enfoncer le clou, rappelons que le CPN n’est pas non plus un puit sans fond : une dizaine de médecins partent ou sont parties avec peu de perspectives de remplacement à ce jour !
Ce n’est pas la dernière procédure de choix des internes qui s’est achevée le 24 septembre 2019 qui va nous rassurer : en 2019, ce sont plus de 17% des postes d’interne en psy qui n’ont pas été pourvus !!! A quand un sursaut et une réelle prise de conscience de la gravité de la situation ?