Chambres individuelles Le CPN fait maintenant payer les patients

132

La mauvaise foi n’ayant plus de limites au CPN, la Direction argumentera que le patient ne payera rien puisque c’est sa mutuelle qui prendra tout en charge.  Pour la CGT, c’est quand même bien le patient qui raque, peu importe que cela passe par sa complémentaire car il la paye bien sa mutuelle ! C’est à se demander si la Direction a conscience de ses choix politiques ou non au vu du décalage avec les beaux discours dans les éditos du journal du CPN sur les valeurs de l’hôpital, mais les masques tombent.
 
Preuve du cynisme ambiant, le dernier scandale révélé par l’œil du 20 heures sur France 2, à propos de la société Happytal (conciergerie d’hôpital) Cette entreprise avec qui les hôpitaux parisiens s’est spécialisée, moyennant une commission, facture aux patients différents services jusqu’alors inclus dans les frais d’hospitalisation : supplément chambres individuelles jusqu’à 50€ par jour, livraison de journaux, petites courses, ….Dans certains, cela peut aller jusqu’à des factures de 1 000 € par patient !  Une manne financière pour ces entreprises qui jouent sur la confusion que peut faire le patient entre ce qui est pris en charge par la Sécu et ce qui relève d’un supplément à sa charge.
Les patients qui souffrent ne représentent plus qu’une marchandise dans la tendance capitaliste visant à transformer l’hôpital public en un hôpital entreprise ! Le patient devient client ! C’est cette vision du soin que la CGT combat depuis des années.