Formation continue Positions divergentes

111

La CGT du CPN vous transmet au verso (pour la dernière fois) les propositions déjà émises et tient à vous faire savoir qu’elle ne se reconnaît plus dans le fonctionnement de la commission de formation actuelle.
C’est pourquoi, réunie en commission exécutive, la CGT du CPN a pris la décision de ne plus participer à la commission de formation.
Nous serons donc absents à la réunion du 31 janvier 2017 et aux réunions suivantes tant que nos revendications ne seront pas entendues.
Toutefois, je tiens à préciser que la CGT continuera à examiner avec attention les plans annuels de formation et les « bilans » présentés en CTE et ne manquera pas d’engager les débats au sein de cette instance.
 
Je vous prie d’agréer, Monsieur le Directeur, l’expression de nos salutations respectueuses.
 
Pour la CGT du CPN,                                                                                                         
Le secrétaire
Emmanuel FLACHAT

 

Ci-dessous nos revendications :
 
Depuis plusieurs années, la CGT est force de proposition en matière de formation continue des agents que ce soit en CTE ou au sein de la commission de formation.
 
Ainsi, elle attend la systématisation des questionnaires de retour des agents partis en formation comme un outil nous permettant enfin d’appréhender le bilan annuel du plan de formation au-delà du seul angle budgétaire et de réajuster les contenus pédagogiques le cas échéant.
 
La CGT a proposé à la Direction lors du CTE du 29 mars 2016 :
  • que le DIF ne soit pas refusé au motif que l’agent n’est pas allé en formation réglementaire obligatoire,
  • le passage d’un formateur OMEGA au sein des équipes déjà formées pour rebriefer et éventuellement réactualiser les connaissances,
  • de différencier les formations incendie en fonction du profil métier (administratif / technique / soignant) et de la notion de contact avec les patients ou pas,
  • de conventionner avec la SNCF et/ou une chaîne d’hôtel pour obtenir des tarifs préférentiels pour nos formations,
  • d’aller au-delà des 60 € réglementaires pour toute nuit d’hôtel et/ou de permettre la fongibilité avec l’indemnisation de 15 € pour les repas qui n’est pas toujours utilisée,
  • de mieux faire connaître la possibilité d’avance de frais,
  • de voir pour que les réservations soient effectuées par le service de la formation continue quand il s’agit de formations institutionnelles ou demandées par le service,
  • de prendre en compte le temps de trajet lorsque les formations ont lieu en dehors de NANCY et non pas une simple comptabilisation en 7 h de travail.
La CGT rappelle également le courrier adressé au Directeur en septembre 2016 demandant à ce que le plan de formation intègre des actions prioritaires comme le demande le ministère dans une instruction parue en juillet dernier.
Parmi ces actions « oubliées » dans le plan de formation 2017, on trouve quand même :
  • des actions sur la qualité de vie au travail
  • des formations pour permettre aux personnels d’appréhender les changements organisationnels que va provoquer le GHT et notamment dans les fonctions supports (informatique, DIM, achats, formation, médico-technique, …)
La CGT demande en outre à ce que le fonctionnement de la commission de formation soit clarifié notamment sur sa composition.
En effet, aujourd’hui, la commission est composée de 2 représentants du personnel (FO absent) et de 9 représentants de la Direction.
Ce fonctionnement non-paritaire et non-représentatif est plus que discutable !
La CGT demande à revenir à un fonctionnement à parité.