Commission des postes aménagés Compte rendu de la réunion du 2 octobre 2020

89

D’un point de vue organisationnel, rien ne change puisque la Direction n’avait pas fourni aux organisations syndicales les documents nécessaires, et que ceux posés sur table à notre arrivée étaient incomplets ! Dans ces conditions, difficile d’entamer une cartographie des postes nécessitant des aménagements et d’envisager un volet « prévention » … !
Pour autant, une grande avancée a été annoncée puisqu’un « référent handicap » va enfin être nommé ! Mais… il s’agira finalement d’un poste administratif, dont les missions ne sont pour le moment pas clairement définies et qui sera valorisé à 50%, alors que la Direction sait déjà que ce temps sera insuffisant… ! Cherchez l’erreur !?
 
En résumé, le CPN se glorifie d’avoir une « politique » concernant les postes aménagés mais …
Dans la réalité, la médecine du travail est très loin de pouvoir accompagner ces personnes comme elle le devrait faute de temps. Le poste de Conseiller en Evolution Professionnelle (à la Formation Continue) est valorisé à 20% alors qu’il était auparavant occupé par un temps plein qui était à peine suffisant. Et bientôt un référent handicap à mi-temps dont on ne connait pas vraiment les missions !?
On peut aussi ajouter qu’aucun financement de matériel (ascenseur à l’administration, rails suspendus sur Archambault…) n’a été demandé cette année encore dans le cadre des Contrats Locaux d’Amélioration des Conditions de Travail (50% de financement par l’Agence Régionale de Santé)
L’excuse : le dossier est incomplet, il manque une étude des Risques Psycho-Sociaux sur le CPN dans le document unique pour qu’un dossier valide puisse être présenté à l’ARS… !!!
 
La CGT du CPN milite pour une vraie politique de prévention et d’accompagnement des agents. Ceci ne pourra être possible que si la DRH accepte de revoir sa politique concernant les RPS pour ainsi obtenir du financement de matériel, et que les missions et le temps alloués aux personnels chargés d’accompagner les agents dans leurs démarches soient enfin calibrés à hauteur de la réalité des besoins !