Cartes professionnelles, caméra, lecteurs de plaques Big Brother vous surveille

105

  • la surveillance déguisée du temps de travail avec les lecteurs de carte et les boites à clés,
  • la surveillance de l’activité informatique avec les cartes professionnelles de santé autorisant l’accès aux ordinateurs,
  • les fichiers mis en place avec les numéros de téléphones personnels pour rappeler les agents en cas de problème d’effectif,
  • la généralisation des caméras de surveillance,  la géolocalisation,
  • la demande de photocopie de carte grise du véhicule de chaque agent pour accéder au CPN et se voir ouvrir la barrière grâce au lecteur de plaques minéralogiques. 
Cette dernière décision (note de service 002/15 du 23 janvier 2015) est totalement illégale selon la Commission Nationale Informatique et Libertés.
Pour la CGT, la Direction s’est emparée des événements dramatiques survenus en début d’année pour tenter de justifier un nouveau contrôle des agents.
Ce procédé a été combattu par la CGT qui considère légitimement que la Direction s’arroge des droits allant à l’encontre des libertés individuelles.
 
Demain, par l’intermédiaire de votre carte grise, la Direction connaîtra tout de votre vie personnelle : votre adresse, votre marque de véhicule ou celle de votre conjoint, si vous êtes propriétaire ou locataire du véhicule, le nom de votre conjoint si vous utilisez son véhicule, …
De plus, ce système de lecteur de plaques minéralogiques permet informatiquement de contrôler précisément l’heure à laquelle vous arrivez sur le site de l’hôpital et à quelle heure vous en partez … !
 
Il faut rappeler également qu’à l’origine, il avait été spécifié aux représentants CGT au CHSCT que ce système avait uniquement pour vocation de favoriser l’accès rapide au CPN pour les véhicules du pool auto  et ceux des sociétés d’ambulances intervenant contractuellement sur notre site.
 
La CGT dénonce un détournement abusif du dispositif et a déposé plainte auprès de la CNIL.
Stop au flicage !