Mobilité des agents vers plus de transparence

113

Les chiffres parlent d’eux-mêmes ! Au 15 avril 2015, sur 19 avis de vacances de postes parus depuis début janvier, 12 laissent 2 semaines pour répondre, 6 octroient généreusement 3 semaines et 1 seul 4 semaines !
En sachant que ces avis ne sont pas affichés immédiatement dans le service pour être portés à la connaissance des agents, cela laisse relativement peu de chances de s’informer sur le poste, pour postuler et encore moins pour réaliser une journée de découverte.
Surprenant quand on sait que la règle tacite jusqu’à présent en vigueur au CPN était plutôt de laisser 4 semaines au minimum pour candidater …. ?
 
A l’occasion de l’accompagnement d’un agent auprès de la Direction des Soins, la CGT a fait valoir ses objections devant cette dérive et obtenu comme réponses que dorénavant :

  • les avis de vacances de postes soient plus explicites (indication de ce qui est attendu en terme de pré-requis pour postuler, réaffirmation que des journées de découvertes peuvent être mises en place en amont, …)
  • soit instaurée une grille permettant d’affiner et d’objectiver les raisons pour lesquelles un agent a été retenu plutôt qu’un autre,
  • le courrier de refus indique les motifs et permette ainsi à l’agent de mieux se positionner par la suite sur une autre demande de mobilité (formations complémentaires, ….)
  • les avis de vacance de poste ne soient plus communiqués lorsque le poste est déjà pourvu (poste aménagé, mesure de protection fonctionnelle ou d’éloignement urgent d’un agent en difficulté, …) pour éviter les désillusions. 
N’hésitez pas à nous faire remonter tout empêchement rencontré à l’occasion d’une de vos demandes de mobilité.