Accréditation au CPN La grande mascarade

124

Même si le coordonnateur des experts de la HAS a avoué que cette visite de certification avait été préparée et cadrée avec la Direction du CPN depuis plus de 2 semaines (calendrier de visites, patients traceurs, …), la CGT a souhaité lui décrire la situation telle qu'elle nous est remontée par les professionnels de terrain :
• sous-effectifs chroniques,
• manque de lits d'hospitalisation entraînant de fréquents surnuméraires au sein des unités de soins,
• perte de sens, démotivation et épuisement professionnel,
• management souvent perçu comme pesant et culpabilisateur, …

Loin de nous l'idée de faire de l’hôpital bashing mais nous avons insisté sur le fait que le CPN était une vieille institution qui avait de solides bases et du personnel qui faisait tout ce qu'il pouvait pour tenir le cap dans la tempête. Or, ces dernières années, tout est fait au bulldozer à grands coups de projets nouveaux qui viennent écraser les anciennes façons de prendre en charge, très vite taxées de passéistes et rétrogrades !
La CGT a appelé à revenir vers une profession de soignant en psychiatrie plus au chevet du malade et dans la relation à l'autre que tournée comme le souhaite maintenant le gouvernement, c'est-à-dire vers des soignants techniciens et exécutants rentrant dans un système taylorisé et bureaucratique (respect des protocoles QUALIOS, checklist, remplissage de tableaux de bords, distribution de médicaments et gardiennage) En bref, prendre le contre-pied total de ce que nous impose la HAS à travers ses recommandations et autres guides de bonnes pratiques !

Les soignants sont les véritables experts et il serait grand temps de les écouter (ainsi que leurs représentants) en revenant au cœur du métier

Au final et après un suspens insoutenable, nous apprendrons le 28 janvier, au cours d’une visio de restitution de la visite, que le CPN est certifié à plus de 88% (mais chut, il faut encore attendre la confirmation officielle …)
Après tant d’efforts, bravo à la Direction qui dans un cadre contraint aura réussi à présenter les bons patients traceurs, à briefer les équipes et l’encadrement, à sélectionner les services à visiter ou pas en planifiant la visite avec les experts plusieurs semaines à l’avance, …

Mais l’essentiel est d’être certifié donc félicitations à toutes et à tous.
La mascarade est passée, le grand cirque peut continuer dans l’indifférence générale de nos tutelles, gouvernement et autres autorités « indépendantes » comme la HAS !!!