19 mars 2012 : REUNION SYNDICATS / DRH Le compte-rendu de la CGT

101

La DRH nous révèle les tableaux des effectifs au CPN en 2010 et 2011.
La CGT constate que les 70 emplois créés par l’UHSA dont le Directeur se fait écho dans la presse régionale ne sont effectivement qu’un leurre : 1 374 en 2010, 1 376 fin 2011.
La DRH explique ces chiffres par les restructurations observées au CPN (regroupement UPPAM / UPIM, fermeture blanchisserie,….) et par le fait que tous les recrutements de l’UHSA n’apparaissent pas encore sur ces tableaux en précisant qu’ « un hôpital, ça vit… ».
 
La CGT ne partage pas ce point de vue et attend les tableaux 2012 pour voir plus clairement l’évolution 2010-2012 des effectifs dans l’établissement.
 
La DRH nous soumet un projet de note de service relatif à la mise en place du jour de carence au CPN.
Pour rappel, l’article 105 de la loi 2011-1977 du 28 décembre 2011 de finances pour 2012 institue ce jour de carence aux fonctionnaires et prévoit une retenue à hauteur de 1/30è du salaire.
La CGT rappelle son opposition farouche à cette loi injuste pour les salariés et demande à la DRH de ne pas appliquer cette mesure au CPN.
Les organisations syndicales obtiennent les avancées suivantes :
         La mise en place ne sera effective qu’après parution de la note de service SANS effet rétroactif.
         La prime de service ne sera pas impactée du 1/140ème pour les jours de carence (pas de double peine.)
Une nouvelle rencontre sera organisée prochainement à propos du décompte du temps de travail lors d’une absence pour raisons de santé.
 
Devant cette nouvelle attaque des statuts, la CGT rappelle que les agents sont déjà suffisamment en souffrance dans cet établissement et qu’une sanction financière supplémentaire aux agents malades n’apportera rien au CPN et met encore davantage en difficulté les salariés.