VOS DROITS Explications autour du bulletin de paie

135

Généralités :

Sur votre fiche de paie, vous allez retrouver des informations diverses concernant :
 – Le nom de l'établissement qui vous emploie ainsi que son numéro de SIRET,
 – Votre identité et votre service d'affectation,
 – Votre matricule dans la fonction publique
 – Votre quotité de travail
 – Votre statut (contractuel, stagiaire, titulaire) et votre grade
 – Votre échelle de rémunération ou votre échelon et indice correspondant,
 – Vos coordonnées bancaires, votre numéro d'assuré social, vos droits au DIF

En bas de votre fiche de paie, vous retrouvez le montant net qui vous est payé ainsi que les cumuls mensuels et annuels en net imposable servant pour la déclaration aux impôts.
                                              

Le traitement brut mensuel
 
C’est le montant du salaire brut de l’agent et il est calculé en multipliant l’indice majoré de votre échelon  par la valeur du point dans la fonction publique.
 
 
Le supplément familial de traitement
 
Il vous est versé à partir du premier enfant à charge. Il comprend un élément fixe et un élément proportionnel au traitement brut qui varient en fonction du nombre d’enfants à charge.
 
 
 
 
 
 
L’indemnité de résidence
Les modalités de résidence sont fixées par décret et le montant auquel un agent a droit est calculé en appliquant au traitement brut un taux variable selon la zone territoriale dans laquelle est classée la commune où l’on exerce.
 
Au 1er janvier 2014, la valeur du point est de 4,6303 €
 
 
 – Pour tous : 1 enfant : 2,29 €
– Jusqu’à l’indice 448 : 2 enfants 73,04 €, 3 enfants 178,11 € et par enfant supplémentaire 126,72 €
– De l’indice 449 à 716  : 2 enfants 10,67 € + 3% du traitement du mensuel / 3 enfants : 15,24 € + 8% du traitement du mensuel / par enfant supplémentaire 4,57 € + 6% du traitement mensuel
– A partir de l’indice 717 : 2 enfants 108,20 € / 3 enfants 275,33 € et par enfant supplémentaire 199,63 €
 
 
Pour le CPN, elle est de 1%
   
Les autres indemnités spécifiques
Sur chaque fiche de paie, vous trouverez d’autres indemnités spécifiques qui diffèrent selon les professions
 
 
-l’indemnité de sujétion spéciales :
 
 
 
l’indemnité de dimanche et jour férié 
 
 
-l’indemnité de travail intensif de nuit :
 
 
-prime début de carrière 
 
 
-prime infirmière (prime Veil) 
 
 
-prime spéciale de sujétion et des aides soignants et auxiliaires de puériculture :
 
 
IFTS (indemnité forfaitaire pour travaux supplémentaires)
 
 
Prime de chaussure
 
 
NBI  nouvelle bonification indiciaire
 
……
 
Les différentes cotisations et retenues des agents sur salaires :
 
 
-Les cotisations retraite de la CNRACL :
 
 
 
-les cotisations de la RAFP :
 
 
 
 
 
-la cotisation CSG :
 
 
 
-la cotisation CRDS :
 
 
-la cotisation chômage :
 
 
 
 
 
 
 Elle est calculée sur la base des 13h supplémentaires  et en fonction du traitement mensuel
 
Versée aux agents qui travaillent ces jours la. Actuellement pour 7h36 de travail elle est de 47,28 €
 
Versée aux agents qui travaillent de nuit entre 21 h et 6 h. son montant est de 1,07 €
 
Versée aux infirmiers  au 1er et 2ème échelon, elle s’élève à 38,65 € par mois
 
90  € par mois
 
 
10 % du traitement de base
 
 
 
Montant variable
 
 
 
32,74 € par an
 
 
Versée sous certaines conditions et variable
 
 
 
 
 
 
 
Elle représente 8,76 % du traitement indiciaire brut depuis le 01/01/13 et augmente progressivement pour passer à 10,80 % en 2020
 
C’est la cotisation de la retraite additionnelle de la fonction publique. Elle est égale à 5 % de l’ensemble des primes et indemnités non pris en compte pour le calcul de la retraite
 
 
 Son taux est de 7,5 %  du traitement brut + indemnité de résidence+ supplément familial+ primes et indemnités
 
son taux est de 0,5 % du traitement
 
 
Taux de 1 % du traitement
 

La CGT revendique depuis des années l’intégration des primes dans le traitement de base, notamment pour réduire la perte de revenu au moment du départ en retraite.
(Cette fiche est indicative et à jour sur la base des textes connus au 31/12/2013)