14 février 2014 Venue du 1er Ministre à TOMBLAINE et comité d’accueil CGT

84

Depuis mai 2012, la courbe du chômage Meurthe et Mosellane ne s’est pas inversée au contraire, elle a progressé de 0,6 %.
Le nombre de chômeur de catégorie A s’élève à plus de 36 000 personnes et il progresse de près de 2 000 en un an.
Le nombre total de privé d’emploi s’élève à plus de 52 000 soit une progression de 3 000 en un an.

La casse industrielle de notre département débutée dans les années 80 se poursuit actuellement. Nous continuons à perdre année après année des emplois industriels avec toutes les conséquences que l’on connait pour les emplois induits et les services publics.

Côté pouvoir d’achat, là aussi le compte n’y est pas. Les salariés et retraités de notre département ont de plus en plus de mal à boucler leurs fins de mois. Nous ne parlerons même pas des privés d’emploi, car pour eux, on ne peut plus parler de vie mais de survie ! Le nombre de dossier de surendettement explose dans notre département.

Les mesures prises depuis plus d’un an par le gouvernement de Jean Marc AYRAULT ne sont pas de nature à créer les conditions d’une sortie de crise et ne sont pas de nature à répondre aux revendications légitimes des salariés, des retraités et des privés d’emploi !

La loi dite de « sécurisation de l’emploi », le niveau d’augmentation du SMIC, la « réforme des retraites », l’odieux acharnement contre nos cinq camarades de Roanne, l’augmentation de la TVA et plus récemment le pacte de responsabilité nous montre que ce gouvernement a choisi son camp et ce n’est pas le nôtre !

Il est désormais urgent d’agir et de se mobiliser !

Dans notre champ d'activité, la CGT dénonce le mépris des agents, le manque de moyens et la non-reconnaissance de nos difficultés par le gouvernement.

Hier, Marisol TOURAINE, en visite à l'Hôpital de Chalons-sur Saone pour inaugurer un hélicoptère (!!!!!!!!???????!!!!!!!!!), a méprisé les manifestants et camarades syndiqués, préférant rejoindre le cortège de la fédération professionnelle des sage-femmes. Sans remettre en cause le droit à l'obtention d'un meilleur statut pour leur profession, c'est un signe fort que la Ministre de la Santé a donné envers notre représentation syndicale, qui, pour l'ensemble du service public de la santé et de l'action sociale, a revendiqué

– la fin du gel d'indice,

– un moratoire sur les fermetures d'établissements, la suppression de postes dans la FPH…

Elle n'a pas daigné recevoir elle-même une délégation syndicale préférant clamer ses louanges pour l'arrivée d'un hélicoptère ou s'adresser à la corporation des sage-femme….

STOP AU MEPRIS !!!

TOUS ENSEMBLE A TOMBLAINE DES 16 H 30 DEVANT L'EGLISE DE TOMBLAINE pour nous rendre à la salle des fêtes et interpeller directement le gouvernement !!!