Situation à l’Unité 4 La CGT demande un CHSCT extraordinaire

68

absentéisme massif,
– rappels à domicile et changements de planning à répétition,
– changements de postes à plusieurs reprises pour une femme enceinte (en dépit de son aménagement d'horaires),
– absence de dialogue et de considération,
– projet NBH anxiogène construit sans prendre en compte les avis des professionnels expérimentés,
– ambiance au travail délétère,
– …


Devant l'émergence de risques psychosociaux avérés, la CGT a rappelé à la Direction son obligation légale de préserver la santé physique et mentale de ses salariés.

Nous attendons de ce CHSCT des réponses concrètes et honnêtes quant à l'amélioration des conditions de travail sur l'Unité 4 et le futur NBH, seules garantes de la qualité des prises en charge.