Unité E (ex-Unité 1 RDC) Traitement de choc et effets secondaires

86

La nouvelle équipe était chargée « d’élaborer le projet de service afin que chacun ait la lisibilité de l’organisation.  Cette visualisation doit permettre à chacun de mettre le sens nécessaire pour une activité professionnelle apaisée » (Francis MANGEONJEAN – DSO dans le CPN Info N°4 de juillet-août 2012)
Un nouveau médecin était nommé, pour participer à la reconstruction de l’Unité 1.
Ce médecin ne restera finalement pas très longtemps, elle sera remplacée par celui qui quelques mois auparavant s’était vu contraint de travailler ailleurs … Il faut en convenir cela semble défier les lois de la logique !
 
Aujourd’hui qu’advient-il de ce service qui a priori après avoir été méthodiquement  remanié devrait s’en sortir grandi ?
 
Courant mars 2015, nous apprenions que le Directeur des Soins s’était rendu en urgence à l’Unité 1 RDC (rebaptisée Unité E) pour apaiser des tensions multiples au sein de l’équipe.
Lors des instances, ce même Directeur vantait pourtant à l’époque sa satisfaction du nouveau fonctionnement, des nouvelles méthodes de travail, de cette nouvelle organisation, qui servirait bientôt de modèle à l’ensemble du CPN.
 
Pour remettre de l’ordre, une intervention du professeur SCHWAN a même été sollicitée le 8 avril 2015 pour remettre les pendules à l’heure à une partie de l’équipe.  Avec son sens « pointu » du dialogue, il a su recadrer la souffrance des soignants.
Voilà enfin le retour de l’autorité, rien de plus efficace qu’un bon chef pour resserrer les rangs !
Au passage, quelques trublions auront été « déplacés » dans le cadre d’une nouvelle reconfiguration …
 
Pour la CGT, le métier de soignant nécessite une certaine ouverture d’esprit et doit mobiliser des valeurs humanistes amenant à réfléchir à ce que l’on fait, pourquoi on le fait et pour qui.
Ce n’est pas visiblement l’avis du chef qui estime que trop penser, c’est désobéir !
Mais qu’en est-il du sens du travail, du projet de soins, du travail d’équipe ?
C’est sur ces points qu’il conviendrait de construire plutôt que d’imposer !