Un bon point Une image

138

Car en parallèle, nous savons que la réalité du terrain est bien plus brutale et scandaleuse.
En témoigne l’idée récente exprimée par notre Directeur des Soins, lors d’une conférence téléphonique du staff COVID le 13/11, d’appliquer les mêmes organisations de travail qu’à l’hôpital Durkheim d’Epinal et ainsi mettre au boulot les soignants contaminés et contaminants pour pallier au manque d’effectif !
Manque d’effectif créé par l’incurie organisée depuis des années dans les hôpitaux !!!
Ce traitement odieux du personnel vosgien avait pourtant fait la une des journaux tant le mépris et l’irresponsabilité de certains avaient choqué l’opinion publique.
La CGT espère qu’en tant que président de l’association des directeurs des soins, notre DSO mesure bien l’importance qu’une telle proposition pourrait prendre si elle était relayée auprès des autres directions des soins partout en France … !
Même si cette recommandation absurde apparait dans certains documents ministériels, le bons sens et le principe de précaution devraient prévaloir, non ?

Quoi qu’il en soit, c’est ça le monde d’après ! Aucune retenue chez nos directeurs : ainsi les notes de services d’hôpitaux du Sud-Ouest comme Dax et Pau menaçant de mettre au tribunal les agents hospitaliers contaminés pour les accuser de ne pas respecter les gestes barrières et de mettre en danger les patients
Ceux-là pourront peut-être se réconforter en dégustant leurs chocolats en face de l’officier de police judiciaire (si leur boite n’a pas été confisquée pour la garde à vue !)
Vivement la troisième vague et d’autres chroniques croustillantes … !