Tous en grève le 22 mars Pour la défense des services publics et du CPN

92

Le 22 mars 2018, la CGT appelle à la grève partout en France pour la défense des services publics. Cette journée de grève fait suite à la déclaration de guerre du gouvernement formulée contre les fonctionnaires et les usagers des services publics.

Pour rappel, le gouvernement entend réformer et aller vite sur plusieurs fronts :

  •  alignement du régime de retraite du public sur celui du privé (avec comme conséquence, une perte moyenne sur les futures retraites de 170 €/mois),
  •  la disparition progressive des garanties statutaires au profit d’embauches sous un statut contractuel et de la privatisation de certains services publics,
  •  la facilitation de plans de départs plus ou moins volontaires des fonctionnaires,
  •  l’instauration d’une prime au mérite qui remplacera la prime de service et aura comme conséquences non seulement de nous rendre plus corvéables mais surtout provoquera une diminution des primes à hauteur de 40%, …

Dans nos hôpitaux, l’austérité se poursuit également avec :

  •  des budgets toujours aussi insuffisants pour assumer nos missions,
  •  des effectifs trop souvent en minimum de grève et une saturation des lits,
  •  une hausse des accidents de travail, des RPS, des burn-out et des suicides,
  •  la poursuite et l’intensification des fusions d’hôpitaux avec les GHT, …

Au CPN, nous ne sommes pas en reste !
La CGT appelait déjà à la grève le 20 février dernier pour dénoncer notamment ;

  •  les dysfonctionnements du logiciel dossier patients CARIATIDES,
  •  l’attaque sur nos droits à congés et sur le décompte de nos horaires du fait entre autres de la mise en place sans concertation du logiciel CHRONOS,
  •  les surnuméraires et les conditions de travail dégradées, …

Les soignants n’en peuvent plus !
Certains quittent le CPN, beaucoup de ceux qui restent sont amers et il y a de quoi !!!
La situation déjà particulièrement tendue ces dernières années ne cesse de s’aggraver.
Le temps du soignant auprès du patient est de plus en plus réduit, la faute à la lourdeur des logiciels, des procédures et des organisations de travail que la Direction tente de nous imposer dans le plus parfait déni des réalités du terrain !

Tous ensemble, réagissons fortement pour rejeter ces choix et cette orientation politique !

Tous en grève et dans la rue le 22 mars 2018
A Nancy, rassemblement devant l’Hôpital Central
à partir de 13 h 00

En plus du national, un préavis de grève a été légalement déposé par la CGT du CPN, en date du 13 mars, auprès de la Direction et de l’Agence Régionale de Santé.
Vous pouvez faire grève même 1 heure (si possible au moment du rassemblement à 13 h)
Si vous rencontrez des problèmes pour vous libérer, contactez-nous. Vous avez des droits !