STANDARD Nouvelles missions pour quelles compensations ?

82

La CGT craint que sous couvert d’un discours bien rôdé sur la confiance accordée aux agents, sur l’enrichissement de leurs missions, on assiste petit à petit à une pression croissante sur ces personnels pour leur faire accepter n’importe quoi. Le Standard a une raison d’être au CPN comme dans tous les hôpitaux : pas question de pressurer les agents en brandissant au-dessus de leur tête la menace d’une fermeture éventuelle dans un avenir plus ou moins proche.

Rappelons-nous qu’il y a peu, la Direction avait déjà tenté de refiler au Standard la gestion des alarmes de nuit à la place de nos agents de sécurité. Sans succès, cette fois-ci !

La CGT a rappelé que la Direction ferait mieux de s’intéresser au manque de personnel au Standard (1,5 postes), aux plannings et au respect de la réglementation horaire.

A terme, gageons que l’emménagement du BPEAS, du Standard et du bureau des Admissions dans un même bâtiment (les anciens locaux du CAP) saura nous réserver encore quelques belles « réorganisations » dont la Direction a le secret. Par exemple : mutualisation des dossiers et transfert de tâches suite aux départs en retraite prévisible ces prochains temps, le tout sans remplacer les agents !

C’est ce que la CGT a défendu devant la Direction ! L’avenir dira si nous avions vu juste …