Revendications infirmières La CGT interpelle la Ministre de la Santé

63

– revalorisations des salaires, en adéquation avec les qualifications ;

– reconnaissance de la pénibilité avec le rétablissement de la catégorie active pour toutes les infirmières, et l’arrêt immédiat des attaques individuelles qui visent à supprimer le départ en catégorie active d’auxiliaires puéricultrices et autres paramédicaux ;

– un autre financement de la Sécurité Sociale alors que le débat sur le PLFSS s’est ouvert au parlement, avec des effectifs en nombre suffisant pour prodiguer des soins de qualité correspondant aux missions que la population est en droit d’attendre ;

– un financement des établissements hospitaliers à la hauteur des besoins, en termes d’emplois, de conditions de travail et de soins des usagers pour un Service Public Hospitalier renforcé dans ses missions ;

– le respect des engagements concernant le retrait du caractère obligatoire de l’adhésion à un Ordre professionnel pour les professions paramédicales.

Les nombreux échanges et contacts que la CGT a pu développer sur le salon infirmier, marqué par les interrogations et inquiétudes des nombreux jeunes professionnels ou futurs professionnels quant à leur avenir, renforce la légitimité de ses revendications et l’action de la CGT.

La Fédération CGT Santé Action Sociale a ainsi rappelé à la Ministre qu’elle ne lâcherait sur aucun de ces sujets, pour le respect des engagements, la prise en compte de ses propositions, pour la défense et le développement de notre système de protection sociale.

Elle appelle tous les salarié-e-s de la santé et de l’action sociale des secteurs public et privé à se mobiliser pour créer les conditions de l’élargissement du rapport de force nécessaire pour la prise en compte de l’ensemble de leurs revendications.