REUNION SUR APPEL A PROJET SUR LA GESTION PREVISIONNELLE DES DES METIERS ET COMPETENCES (GPMC) du 18 janvier 2008.

93

A ne reconnaître que les métiers, c’est à terme l’alignement de tous vers le bas, la suppression de toutes les garanties attachées aux qualifications.
 Pour exemple : les contrats aidés (CAE) exercent le même « métier » que certains agents à statut public mais sont payés une misère !
Le but ?
 Instaurer le glissement des taches (« proximité de métiers de façon à faciliter la mobilité professionnelle »), la polyvalence, la flexibilité et même la mobilité géographique des salariés. C’est l’individualisation des carrières.
 
Cela s’inscrit dans la volonté du gouvernement, de l’Union Européenne, de démanteler la fonction publique (pas seulement la Fonction Publique Hospitalière !) et le statut des fonctionnaires (véritable frein aux réformes) en associant les organisations syndicales aux évolutions de « l’entreprise », des emplois et des qualifications.