QUEL AVENIR POUR LES AGENTS DE LA BLANCHISSERIE ?

97


Pour rappel, suite à l’accident mortel survenu le 16 février 2010, au rapport de l’inspection du travail, à l’enquête judiciaire en cours, la mise sous scellé de la machine en cause, …, la Blanchisserie ne produit que le tiers de sa capacité antérieure.
 
L’étude de faisabilité réalisée par SCOFOB* portait initialement sur 4 hypothèses allant du maintien total de l’activité à la fermeture totale du service blanchisserie, et complété par la suite par un 5ème scénario.
 
Sans surprise, ce dernier scénario est retenu et correspond à la solution préconisée par la Direction depuis 2 ans, à savoir que seule l’activité « linge des résidants » serait maintenue au CPN, le reste étant livré à la sous-traitance.
 
Concrètement, cela signifie un volume de linge divisé par 7 et la suppression de 14 postes dans ce service.
 
La CGT a rencontré les personnels le 1er avril 2011 ; de nombreuses pistes ont été évoquées concernant leurs souhaits tant au devenir de leur service que de leurs emplois.
La CGT s’est engagée à cette occasion à être aux côtés des agents afin de mettre en place ensemble les réponses adaptées et à formuler à la Direction des propositions concrètes, toute décision restant prématurée à ce jour.
 
La CGT propose qu’un protocole d’accord local soit mis en place pour assurer l’avenir des agents de la Blanchisserie au sein de l’établissement.
 
Nous appelons les salariés de la Blanchisserie à rester unis et à négocier collectivement ce protocole avec leurs représentants syndicaux.