QUALITE DES SOINS, PERFORMANCE, MAITRISE DES DEPENSES ?

103

Ils demandent aux directions de trouver des astuces pour offrir de la soi-disant qualité des soins à moindre coût. C’est un peu le discount de la santé, le low-cost de la prise en charge. Pourtant, chacun sait que cela ne fonctionne pas !

La CGT du CPN n’avalera pas les arguments qui consistent à faire croire en ces procédés et rappelle que comble de la mauvaise fois, l’argent public est bien trop souvent dilapidé dans des projets inutiles dont la façade est certes neuve mais l’intérieur déjà pourri.

Cet argent qui de plus est le vôtre (par vos cotisations salariales) sert bien souvent à alimenter les société privées et abreuver leur actionnaires toujours plus avides. Le comble !

Les services demandent trop souvent que les patients puissent bénéficier d’une meilleure prise en charge avec juste des petits moyens et du bon sens, qui ne nécessite pas forcément une réorganisation de leur poste de travail

Les nouvelles recommandations des certificateurs sont aberrantes et engendrent de colossales dépenses inutiles, n’apportant rien pour l’amélioration de la qualité des soins

La Direction propose toujours la même recette : réfléchir à de nouvelles organisations du travail.

La CGT, avec l’appui des conclusions du rapport EMERGENCES, a pourtant formulé depuis longtemps des propositions pertinentes qui n’ont à ce jour toujours pas été prises en considération par la Direction.

Si pour la Direction, l’efficience du travail repose sur la création de comités d’analyse (comme à l’Unité 1) et sur l’application d’une politique de management agressive à l’encontre des personnels récalcitrants, on comprend alors mieux où cela nous mène.

C’est la destruction progressive des statuts et du service public hospitalier.

La CGT ne cessera jamais de lutter contre ces stratégies et continuera toujours de les dénoncer.