Projets institutionnels et projet social Analyse CGT

74

Derrière ces termes obscurs se cachent en réalité la feuille de route assignée à notre établissement pour les 5 ans à venir.
Certains groupes de travail commencent à se mettre en place et c’est sur le sujet plus particulier du volet social que les organisations syndicales se trouvent consultées.

Alors que peut bien contenir un projet social ?

Le précédent comprenait des axes de travail autour de la gestion des carrières des agents, de la politique sociale du CPN, de la prévention des Risques Psycho-Sociaux, du temps de travail, …

La CGT y avait activement participé mais avait refusé de signer la version finale compte tenu du peu d’engagement de la Direction.
Le temps nous a donné raison puisqu’à l’heure de faire le bilan, chacun s’accorde (et y compris la nouvelle directrice) pour convenir que quasi-rien n’a été suivi d’effet … !

Vous comprendrez donc qu'au vu de tous ces éléments, la CGT en tant que 1ère organisation syndicale du CPN, attend de la part de la Direction des garanties minimales avant de s’engager :
 
1) une lettre de cadrage signée de Mme la Directrice générale exposant clairement qu'elle s'engage :
– à un dialogue social loyal, honnête et respectueux permettant d'intégrer prioritairement les propositions des organisations syndicales (plutôt que de développer par principe, les seules propositions de la Direction)
– à appliquer sans filtre les fiches actions qui ressortiront des axes de travail identifiés,
– à donner les moyens aux représentants des personnels et aux différents acteurs de se rendre disponibles pour participer aux réunions (sur le temps de travail),
– à mettre en place un comité de suivi régulier du futur projet social, associant tous les représentants des personnels
 
2) une mise en œuvre simultanée des groupes de travail prioritaires :
– démarche d'accompagnement par l'INRS / CARSAT sur la prévention des RPS (2 premiers axes : intégration des RPS dans le DUERP et cellule d'alerte / prévention situations de souffrance et harcèlement au travail),
– gestion des postes aménagés et des fins de carrière,
– l'ouverture d'un cycle de négociations autour de l'attractivité du CPN, des recrutements et de la titularisation ainsi que de la fidélisation,
– lignes directrices de gestion,
– retour en interne de la gestion de crèche, du bionettoyage (réunions bilan / faisabilité)

 
Pour la CGT, il n'est pas question d'attendre encore pendant des mois la signature d'un projet social en juin voire septembre/octobre 2021.
Il y a urgence à avancer sur l'amélioration des conditions de travail au sein de notre établissement : quel meilleur levier pour fidéliser et conserver des professionnels à l'aube de l'ouverture d'une clinique privée qui ne manquera pas de venir nous concurrencer !?

La CGT a obtenu enfin gain de cause après d’âpres discussions et la Directrice s’est engagée à satisfaire aux pré-requis que nous avions posés en amont de tout lancement de groupes de travail.

Après plusieurs réunions, un bilan sans concession a été rédigé concernant le suivi de réalisation du précédent projet social dans lequel il apparait clairement l’attentisme et l’inaction de l’ancienne Direction du CPN.
Au-delà de cette désolation, la CGT attend maintenant de la NOUVELLE Direction un engagement sérieux dans les dossiers qui nous attendent : dialogue social, gestion des carrières, politique sociale, conditions de travail et prévention des risques

La CGT reste lucide et force de propositions.
La CGT ne tombera pour autant ni dans la compromission ni dans l’instrumentalisation.
La CGT conservera son indépendance, sa liberté de ton et de pensée.

Nous reviendrons ainsi régulièrement vers vous sur le suivi et l’avancée de nos propositions.