Nouvelle situation dégradée sur l’Unité E La CGT alerte la Direction et obtient des renforts

120

Cette situation est de nature à mettre en danger les personnels de cette unité confronté en ce moment à des prises en charge complexes.

La CGT tient à vous rappeler qu'il y a eu un CHSCT extraordinaire le 15 mai dernier.

Il avait été convenu qu'au minimum, un agent soit affecté en renfort en poste de journée et que la réunion clinique du 1er juin évoque une orientation et un projet pour Monsieur S.G. (selon les engagements du Dr LAPREVOTE)

Aujourd'hui, Monsieur G est toujours dans l'unité et le renfort promis n'a été mis en œuvre que pendant 15 jours.

Dans ce contexte particulièrement pesant, les représentants CGT sont atterrés de voir ce qui vient encore compliquer la donne : cela fait la 2ème fois que l'Unité E doit faire face au transfert de Mme M.D qui a déjà brutalisé des agents et pour qui il était convenu de trouver un autre service quand elle "clasherait" (cf ENNOV 2017-0392 du 11/06/2017)

Pour couronner le tout et à l'heure où l'Unité F rouvre (ce qui implique la réaffectation des agents qui avaient été mis en renfort sur la E le temps des travaux de réfection de la F), nous apprenons aujourd'hui qu'il n'y aura pas de remplacement de congé mat', seulement une infirmière du 23 juin au 13 juillet et personne pour le mois d'août, ce malgré les alertes de la cadre auprès de la Direction. L'unité E va donc tourner en minimum de grève tout l'été si il n'y a pas de postes supplémentaires pourvus. La cadre sup est intervenue ce jour pour signaler les difficultés et il lui aurait été répondu qu'il n'y aurait pas de renfort supplémentaire !

Pour la CGT, cette situation est proche du DGI. Les représentants des personnels au CHSCT vous demandent en votre qualité de chef d'établissement de nous faire connaître les mesures que vous entendez mettre en œuvre pour assurer la sécurité et préserver la santé de nos collègues. Etant bien sûr entendu, que les patients se retrouvent de fait impactés gravement par cette situation délétère.

Dans l'attente de votre réponse, 

Les représentants CGT au CHSCT

LA REPONSE DE LA DIRECTION

De : MANGEONJEAN Francis
Envoyé : mercredi 14 juin 2017 18:11
À : CGT
Cc : BAROU Gilles; KNOPF Alain
Objet : Votre alerte

Madame, Monsieur,

Suite à votre message d’alerte, nous avons été en contact avec le cadre supérieur en charge du département d’hospitalisation afin d’évaluer objectivement le besoin du service concerné. Cette concertation nous amène à prendre la décision suivante :

·         Un infirmier prendra ses fonctions sur l’unité E le lundi 19 juin

·         Une mensualité de remplacement de 3 semaines à partir du vendredi 23 juin

Je vous prie de recevoir, Madame, Monsieur, mes cordiales salutations

Francis MANGEONJEAN

Directeur et coordonnateur général des soins

Coordonnateur du pôle organisation des soins, sécurité, usagers, qualité

Centre Psychothérapique de Nancy

Centre Hospitalier de Ravenel