Nouveaux lits de chambre d’isolement laborieux et pas sans risque

95

Fin 2013, la Direction achetait unilatéralement pour plus de 10 000 € une dizaine de lits MATIFAS et les déployait sans aucun test ni démonstration préalable auprès des soignants, provoquant un tollé dans les unités de soins.
Parmi les reproches formulés contre ce lit, les soignants pointent rapidement le côté trop bas, les problèmes d’attaches pour les contentions, le risque TMS, …
Après de nombreuses tergiversations courant 2014, la Direction décidait en décembre de réaliser un prototype en modifiant un lit MATIFAS pour l’adapter aux attentes des agents.
 
La CGT pointait immédiatement le risque sécurité. En effet, les équipements utilisés dans les services de soins se doivent de répondre a minima aux normes NF et sont soumis à des tests auprès de laboratoires d’essai qui autorisent les mises sur le marché.
La CGT craint notamment pour la sécurité et la responsabilité de nos agents par exemple si une soudure réalisée en interne venait à casser sur une des pattes, qu’un patient se blessait ou s’en servait comme arme.
 
C’est sur ce point que la CGT (seule présente à la réunion du 21/04/2015) a clairement demandé à la Direction de se positionner en prenant toute la responsabilité si elle vient à modifier un lit de fabricant. Ce point sera à nouveau évoqué en CHSCT à notre demande.
De plus, la CGT a demandé à la Direction d’associer largement les soignants aux démonstrations du futur lit.
Nous avons été entendus sur ce dernier point puisque des tests sur un prototype de lits seront réalisés du 22 au 26 juin sur l’Unité BONVOL. Les personnels intéressés pour participer doivent s’inscrire auprès de leur cadre
.