Fauteuils des veilleurs de nuit les plaisanteries les plus courtes …

104

Après un seul test jugé peu concluant, la Direction a racheté de nouveaux transats tous neufs strictement identiques à ceux incriminés antérieurement et mis au rebus pour destruction !
 
Si tout le monde semble d’accord pour reconnaître les bienfaits du rire pour la santé, alors effectivement la Direction à réussi le pari de rendre les conditions de travail moins pénibles pour le poste de nuit.
 
Il va falloir seulement que ce pied de nez malicieux à l’encontre du personnel suffise à lui faire oublier les impacts néfastes du travail de nuit sur leur santé.
 
Un peu de « rigologie » ne peut pas faire de mal, alors soignants et soignantes, réjouissez vous et positivez sur vos douleurs musculaires, elles ne seront bientôt plus qu’un mauvais souvenir !!!!
 
Pour revenir à un peu de sérieux, la CGT revendique depuis plus d’un an d’autres solutions :

  • la mise en place d’un fauteuil de type 24/24 avec repose-pied pour une position d’attente plus confortable ainsi que d’un fauteuil de relaxation voire d’un lit d’appoint pour une position de repos allongé
  • l’ouverture d’un débat lancé dernièrement par le médecin du travail qui plaidait pour le bienfait des micro-siestes – débat urgent pour enfin avancer et rompre avec la maxime rabâchée sans cesse par la Direction « les agents de nuit ne sont pas payés pour dormir ! »
Au-delà du choix du matériel, il s’agit avant tout d’avoir une réelle position de la Direction de l’Organisation des Soins sur la question du travail de nuit, de son impact sur la santé et de la garantie a minima des conditions de travail des personnels.
A chacun de prendre ses responsabilités sinon le mécontentement n’est pas prêt de se tarir.