Mobilisation du 31 mars 2016 premiers succès vers le retrait

89

Trop nombreux sont les reculs subis par le monde du travail pour accepter une nouvelle loi qui en comporte de nouveaux.

Elaboré en catimini par le gouvernement et le Medef, ce projet de loi représente une nouvelle provocation dont la portée est inacceptable par la très grande majorité de la population.

Même « re-toilettée », elle reste dévastatrice et d’un autre âge. Pour la Fédération CGT Santé Action Sociale, une telle 2lexibilité n’est ni gage de création d’emplois ou de relance économique. Elle est clairement porteuse de reculs sociaux et d’appauvrissement des travailleurs, mais de cela, nous n’en voulons plus.

C’est donc son RETRAIT qui doit maintenant mettre un terme à cette tentative de régressions sociales, faute de quoi, nous poursuivrons la mobilisation.

Comme pour la déchéance de la nationalité, le Président de la République doit retrouver raison et stopper sans attendre le projet de Loi El Khomri.

La Fédération CGT Santé Action Sociale appelle déjà tous ses syndiqué-es, tous les salarié-es à s’inscrire et préparer les nouvelles dates de mobilisations : le 5 et le 9 avril prochain.