Logiciel CHRONOS Une mise en place chaotique

79

Réponse de la DRH : « le logiciel appliquera scrupuleusement la loi et le protocole d’accord local sur les 35 h ! Nous ne réécrirons rien et ne ferons pas de cogestion avec les syndicats ! »
Une relance par courrier à Monsieur le Directeur le 6 janvier 2017 avec nos propositions entraînera la même réponse !

Pour la CGT, les difficultés rencontrées actuellement par les agents (et l’encadrement) tiennent au fait qu’à tout vouloir harmoniser avec Chronos sans consulter personne, on a perdu la souplesse, on a trop formaté, on a rigidifié le système et écrasé toute organisation intelligente du travail mise en place auparavant (qui prenait en compte les particularités des services et les souhaits des agents !)

Cela aboutit de fait à certaines « pépites » que vous nous avez fait remonter :
– obligation de service 2018 toujours pas connue dans certains services et mise par défaut à 1589 h en supprimant les heures supplémentaires de 2017,
– cadres complètement dépassés et qui pour certains répondent par dépit aux agents de continuer à travailler en parallèle sur les anciens plannings Excel ou sur papier,
– suppression d’un jour RTT pour les agents en forfait-jour (18 au lieu de 19),
– des services en 12 h dans lesquels on impose par exemple aux agents de ne pas faire plus de 3 jours de travail par semaine et on revient sur le fonctionnement antérieur !
– des services administratifs à qui on interdit de venir travailler avant 8 h mais à qui on ne se gêne pas pour imposer des pauses repas de 30 minutes minimum (au lieu des 24 minutes prévues dans le protocole d’accord local), … .

Le pari de la Direction de faire de l’année 2018 un test grandeur nature ne satisfait personne et surtout pas la CGT. Questionné une nouvelle fois par la CGT fin 2017, le DRH nous répondait : « une optimisation du logiciel sera prévue à partir de mars 2018 par le groupe de travail (donc encore sans les syndicats ?) Des sites pilotes seront mis en place au 2ème semestre 2018 avant généralisation de Chronos en 2019 (pourquoi faire puisque tous les services se voient déjà actuellement imposer Chronos ?) »
Pour la CGT, c’est toujours la même histoire !
On continue à mettre la charrue avant les bœufs et on voit après les dégâts …  !?

La CGT est très vigilante sur ce dossier car on parle ici des horaires de travail et des droits à congés et RTT ! Il n’est pas question pour la CGT que les agents soient mis devant le fait accompli sans concertation et que leurs droits soient bafoués.
Légalement, la Direction doit consulter préalablement le CHSCT et le CTE.
La CGT a pris ses responsabilités et demandé en urgence une réunion à la Direction. La CGT fera également inscrire ce dossier à l’ordre du jour du prochain Comité Technique d’Etablissement et d’un prochain CHSCT.

D’ici là, continuez à nous faire remonter les dysfonctionnements de Chronos pour que nous puissions demander des corrections avant que le logiciel soit figé et devienne la règle en 2019.