La Federation Sante et Action sociale appelle les salaries a intensifier la mobilisation

110


Hier, 7 octobre, les salariés des établissements sanitaires et sociaux de la branche associative se sont massivement mobilisés pour défendre leurs garanties collectives, ils étaient plus de 2 000 en rassemblement à Nantes, et des milliers sur tout le territoire.
Les IADE sont toujours dans l’action pour la reconnaissance de la pénibilité, l’exclusivité de fonction, une réelle revalorisation salariale et la reconnaissance de leur qualification au niveau master.
La fédération santé et action sociale appelle l’ensemble de ses syndicats à participer massivement à la journée d’action interprofessionnelle du 12 octobre 2010.
Elle rappelle qu’un préavis de grève reconductible est déposé tous les jours par la fédération. Ce préavis couvre toutes les actions qui seront décidées dans les suites du 12 octobre.
La fédération appelle l’ensemble de ses syndicats à organiser partout des assemblées générales et la consultation des salariés pour décider avec eux des modalités de la reconduction de l’action, de ses formes et de son rythme.
Dans le même temps, elle engage à organiser la visibilité sur les lieux de travail et à installer des points de rencontres, d’échanges et d’information dans les établissements en direction des salariés et des usagers.
Le gouvernement tente toujours de désamorcer la mobilisation, il s’apprête à accélérer au Sénat, l’examen des articles 5 et 6 sur le recul de l’âge de départ à la retraite, sans que les premiers articles n’aient été adoptés, alors que 3 salariés sur 4 sont opposés à ces mesures.
La Fédération Santé et Action sociale appelle les salariés à intensifier la lutte pour gagner une réforme juste et efficace.
 
Montreuil, le 8 octobre 2010