Formation simulation en santé

82

Il s’agit à partir de différents scénarii de confronter les stagiaires à un cas pratique en utilisant mannequins, jeux de rôle, et même dans certains hôpitaux, « une chambre des erreurs »
Le formateur peut ensuite revoir les « mauvaises pratiques » pour étudier les solutions qu’il aurait fallu mettre en œuvre pour une prise en charge optimale.
Précurseur en ce domaine, la Faculté de Médecine de NANCY et l’ARS de Lorraine ont demandé à l’ANFH d’organiser un colloque sur ce thème en 2016.
 
Même s’il est vrai que la formation initiale IFSI (surtout dans sa nouvelle mouture) comporte de sérieuses lacunes, notre organisation syndicale s’interroge sur l’apport réel de ce genre d’outil en terme de consolidation des connaissances des soignants.
 
En effet, ce qui remonte aujourd’hui majoritairement des services, c’est :

  • L’absence de réel tutorat pour les nouveaux arrivants,
  • le manque de temps de transmission, de travail clinique,
  •  le manque de moyens pour réaliser des prises en charge de qualité, le stress, la fatigue liée à l’intensification du travail, la perte de sens du travail face à des projets médicaux de plus en plus bancals,  …
Notre crainte est de voir s’installer des formations « gadgets » qui non seulement vont être chèrement vendues aux services de formation continue des hôpitaux mais laisseront les soignants encore en plus grand désarroi quand ils réintégreront leurs services et seront confrontés aux tristes réalités du terrain.