Equipements et confort des services de soins La CGT met la Direction face à ses responsabilités devant les dépenses effectuées

92

En effet :

  • le groupe de travail s'était contenté d'émettre un avis sur un type de lit (caractéristiques générales),
  • lors de la réunion du 8/10/2013, il avait été précisé qu’un appel d'offres devait être lancé pour examiner au préalable les différents lits existants sur le marché,
  • le lit avait été commandé et mis en place dans l'ensemble des services sans qu'aucune présentation préalable du mobilier n'ait été réalisée auprès des soignants. 
Lors de la réunion du 20 juin 2014, la Direction a donc acté :
  • le remplacement des lits achetés début 2014 par de nouveaux mobiliers pour environ 10 000 €
  • réaliser en amont des simulations de contention dans les services dotés de chambre d’isolement afin de définir précisément les caractéristiques attendues
  • re-questionner l’utilité d’acheter des lits normes NF !?
 
Et pendant ce temps, le groupe de travail sur les chambres d’isolement se garde bien de traiter des réels problématiques de mise en chambre d’isolement : des raisons, des débordements (ex : Unité A du NBH = 6 isolements de nuit fin août – début septembre, …), de la violence, de l’efficacité de certains traitements, …

Autre exemple parlant : les fauteuils pour les veilleurs de nuit

Interpellée par de nombreux agents, la CGT a fait remonter au CHSCT du 26 novembre 2013 la nécessité d’acheter rapidement des fauteuils adaptés pour nos collègues veillant la nuit.

Après un temps de réaction « dans la moyenne » pour notre Direction, un groupe de travail vient d’être annoncée pour le 9 octobre 2014.

Y sont conviés la Direction, plusieurs cadres et cadres sup accompagnés d’agents désignés au sein de leurs services, les représentants des personnels au CHSCT, le médecin du travail

La CGT attend qu’au travers de ce problème qui dure depuis plusieurs années, les travaux de ce groupe nous permettent de sortir du sempiternel cliché : « les infirmiers ne sont pas payés pour dormir ! » qui paralyse jusqu’à présent toute tentative de trouver une solution adaptée tant sur le plan ergonomique que financier …


De manière générale, la CGT est interloquée de la façon dont arrivent dans les services un certain nombre d’équipements pour lesquels certaines décisions d’achat sont faîtes sans concertation avec les personnels, pourtant en 1ère ligne.
La CGT l’avait déjà signalé lors de l’achat des DATI , PTI et autres médaillons qui ont quand même coûté au CPN la bagatelle de plusieurs centaines de milliers d’euros.
Aujourd’hui, il y a également de quoi s’interroger sur la généralisation annoncée des chariots à médicaments (modèle NBH), des gestionnaires électroniques de clés, …

 
La question du management participatif, retenu dans le projet social, a plus que jamais besoin d’être creusée.
La CGT est à votre écoute : n’hésitez pas à nous faire part de vos remarques, de votre vécu et de vos propositions en vue d’améliorer le confort hôtelier et vos conditions de travail.