DROIT DE REPONSE Des élus CSIRMT également syndiqués à la CGT

89

Les sujets abordés sont certes intéressants mais restent informatifs n’appelant que trop rarement à une prise de position de l’assemblée et ne génèrent pas suffisamment de débats critiques à notre sens.

Ainsi, nous souhaitons sincèrement que chaque membre élu participe davantage aux débats et y trouve ainsi sa place pour des échanges plus constructifs.

Dans sa configuration actuelle, nous exprimons des difficultés à reconnaître cet espace d’échange comme une instance décisionnaire où se finalisent des projets importants dans la vie de notre établissement.

Nous proposons donc d’élever cette assemblée au rang d’instance en la dotant de davantage de moyens de fonctionner à l’image du CTE, notamment :

  • l’élaboration d’un ordre du jour qui intègre les questions émanant des membres élus,
  • l’envoi de tous les documents relatifs aux point traités dans l’ordre du jour en même temps que la convocation,
  • la désignation en toute transparence des membres suppléants amenés à siéger,
  • la formalisation d’un temps de préparation permettant à chacun d’analyser au préalable les sujets traités,
  • la possibilité d’amender le procès verbal avant sa version définitive,
  • la diffusion du procès verbal à tous les agents du CPN par intranet.

     

La prise en compte de l’ensemble de ces propositions permettrait de changer le regard posé sur la CSIRMT qui ne serait plus simplement une réunion d’information sur la vie de l’établissement mais un véritable lieu d’échange pouvant servir à éclairer les autres instances.