CONSTRUIRE LE BIEN VIVRE AU TRAVAIL REUNION CGT / DIRECTION DU 13 SEPTEMBRE 2011

85


Ce n’est pas la première rencontre que nous avons eue avec la Direction sur ce sujet. Afin de préparer cette réunion du mardi 13 septembre dans de bonnes conditions, un complément d’information sur nos propositions avait été envoyé à la Direction le 25 août. Ce complément portait plus particulièrement sur la création d’une cellule d’alerte pour répondre rapidement à toutes situations de harcèlement et de violences psychiques envers les personnes.
 
Nous avons été très déçu par l’attitude négative et peu respectueuse de La Direction qui ne s’était pas donnée la peine de prendre connaissance de notre travail et par conséquence de nos propositions.
Donc, ce dossier sur la cellule d’alerte est à remettre sur le métier et nous entendons bien trouver une négociation sur ce terrain avec la Direction.
 
A la question sur l’embauche éventuelle d’un psychologue, la Direction nous confirme cette possibilité suite au départ à la retraite d’un agent de l’association ENSEMBLE.
 
Là encore, la Direction se montrera très rigide. Le profil de poste de cet agent restant à la discrétion de la Direction des Ressources Humaines nous avons tout à craindre sur l’objectif recherché.
Pour rappel, qui se souvient du départ de Mme P. psychologue du travail qui a été remerciée parce qu’elle ne voulait pas participer à une gestion comptable des agents en mettant sur la touche les agents en difficulté ?
Réponse : « Il n’est pas dans nos habitudes de préparer les fiches de postes avec les Organisations Syndicales » même quand elles ont font la demande et que cela s’inscrit dans les prérogatives du Comité d’Hygiène de Sécurité et des Conditions de Travail.
 
Stratégie de sape de la Direction qui programme rencontres sur rencontres et ne prend pas en compte les propositions des Organisations Syndicales.
Stratégie de séduction où la Direction reçoit les Organisations Syndicales mais ne donne rien en retour si ce n’est que du vent.
Stratégie de récupération pour ceux qui voudraient nous faire croire qu’il « y a du grain à moudre » du seul fait de réunions Direction/Syndicats.
 
Malgré la volonté de la Direction d’écarter la CGT et les salariés du débat sur le bien vivre au travail et les moyens préventifs sur les risques psychosociaux, la CGT réaffirme sa volonté de dialogue dans le respect mutuel.