Conditions de travail et dossiers CHSCT en cours La CGT alerte la Direction

172

1) les invités au CHSCT

Lors du dernier CHSCT extraordinaire pour l'Unité 3, vous avez mis en avant qu'un accord avait été conclu avec les organisations syndicales à propos du fait que les personnels ne participeraient plus aux instances CHSCT.

Nous pensons qu'il y aurait matière à en rediscuter et que vous faîtes un léger raccourci par rapport à la situation tendue survenue lors du CHSCT extraordinaire pour l'UHSA.

En effet, entre inviter l'ensemble du personnel et permettre à une organisation syndicale d'inviter une personne ressource de son choix, il y a quand même un gouffre.

Il serait donc utile de fixer en instance les "règles de fonctionnement" afin d'éviter à l'avenir tout autre dysfonctionnement.

2) USP Centre Pénitentiaire de Maxéville

En dépit des engagements pris avec le CHU d'assurer un minimum de 2 surveillants pénitentiaires en service, un problème d'effectif est une nouvelle fois survenu pendant 10 jours en juillet (1 seul agent de l'AP de 7 h 30 à 9 h 30 et de 15 h 30 à 17 h 30).

De ce fait, un droit d'alerte a été effectué mercredi 22 juillet à 8 h devant l'insécurité manifeste (jusqu'à 10 détenus voire plus dans le service pour 1 seul surveillant !)

L'administrateur de garde (M.SAUVAGEOT) contacté le jour-même a visiblement pris les mesures nécessaires cependant, le problème perdurait depuis plusieurs jours sans que l'encadrement ou le corps médical ne s'en inquiète …

La CGT vous demande donc de revoir avec la Direction de la prison et le CHU afin que les effectifs minimum de sécurité soient appliqués tels que validés en CHSCT.

Autre problème : les contrôles imposés à l'entrée au portique de détection à certaines personnes de la gente féminine se révèlent plus que douteux et manquent sérieusement de tact. Vous avez dû prendre connaissance du mail adressé à la qualité par une secrétaire de l'USP (faute d'accès au logiciel ENNOV par les agents de l'USP) qui relatait une situation choquante (hélas non isolée) où il s'avère que son soutien-gorge sonnant au portique, 4 agents de l'AP sont intervenus et lui ont demandé de retirer le soutien-gorge incriminé (malgré le contrôle de la "poèle à frire")

Une autre collègue moitié CHU – moitié CPN (médecin) s'est vue quant à elle demander, dans la même situation, de fournir un certificat médical expliquant qu'elle avait besoin de soutien-gorge avec armature !!!

Cela peut prêter à sourire mais rajoute au mal-être actuel des personnels USP.

3) canicule

Nous avons pris connaissance de votre note d'information 088/15 du 3 juillet 2015 nous expliquant que les brumisateurs ne servaient à rien !

Nous sommes très surpris car à de nombreuses reprises, les médias ont relayé des messages de la part des tutelles et de médecins préconisant l'utilisation de brumisateurs !?

D'autre part, nous sommes plus que surpris de la méthodologie mise en place dans le cadre du Plan Canicule 2015.

En effet, le CHSCT n'a pas été associé à ce groupe de travail. Il aurait pourtant été intéressant de nous solliciter afin d'identifier ensemble les services en difficultés et mettre en place les mesures appropriées (travaux de confort thermique, demande de ventilateurs, de stores ou de clim', fourniture de bouteilles d'eau ou mise en place de fontaines, ….)

Sommes-nous assurés qu'avec ces chaleurs, les denrées périssables et les médicaments sont conservés à des conditions optimales de température ? Si oui, par quels moyens ?

Travailler le plus en amont possible présenterait aussi l'avantage de disposer d'un plan d'actions déclinable chaque été et réactualisable au besoin.

La CGT vous demande donc d'inscrire ce point à l'ordre du jour d'une prochaine instance.

4) situation au CMP TOUL

Dans l'attente de savoir si la proposition d'intervention d'un "superviseur" extérieur de la CFDT et FO sera acceptée par la Direction, il aurait peut-être été urgent de mettre en place une enquête du CHSCT et d'activer enfin le dispositif de cellule d'alerte tant attendu …

En vous remerciant de votre attention et dans l'attente d'échanger avec vous sur ces différentes problématiques,

Les représentants des personnels au CHSCT

Emmanuel FLACHAT et Cédric ROUX