CME du 24 novembre 2022 Le compte rendu de la CGT

129

L’instance débute par la présentation du nouveau Médecin du Travail Mme le Dr LHUILLIER, elle décide de rester la mâtiné avec nous, car membre de droit.
C’est son premier poste, elle est d’origine Roumaine et est en France depuis sa 5° année.
Nous lui souhaitons la bienvenue, en espérant qu’elle a reçu un meilleur accueil que celui du Fil Info de la Direction qui avait écorché son prénom….
 
Puis Mr le Dr LARUELLE vient avec un Powerpoint difficile à trouver, qui lui vaudra quelques courses entre sa place et l’ordinateur. Point sur l’attractivité médicale et notamment sur le Statut et les Primes.
Dorénavant, il y aura un statut unique, et différentes indemnités : ISPE qui les engage pour 3 ans dès qu’ils sont en probatoire, PECH 3 à 5 ans si une spécialité est en tension, Chef de Pôle, Chef de Service, liaison.
Indemnité également territoriale, jusqu’à 1 000 euros s’ils effectuent + de 4 demies journées sur 2 sites différents, distants d’au moins 20km. Celles-ci peuvent être réalisées en équipe et proratisées (hors pénitentiaire), la prime sera maintenue en cas de CA, RTT, maladie, Congés Maternité.
D’autres sujets vont venir à chaque CME afin de clarifier l’attractivité et d’être plus transparent car les jeunes médecins ont l’impression alors que c’est plus clair ailleurs.
Certains débutent même sans avoir de contrat de travail.
Réponse de la Direction : c’est plus délétère pour eux que pour le médecin … !
Quel professionnalisme.
 
S’en suivent des sujets sur l’Evolution des PMSI/RIMP qui annonce une centralisation de l’information au niveau du GHT grâce au logiciel DIMOSCOPE. Les stats vont être très rapides à faire et donc d’une grande aide pour la recherche. Ce sera accessible au Médecin.
Sur la démo, on se rend compte que l’activité chute en HC et en ambulatoire, « ETRANGE ».
 
Présentation de la procédure Hôpital En Tension (pour avis). Ceci fait suite à la tension sur les lits. En juin 2022, la Direction avait pourtant déjà un constat (suite à un DGI CGT)
Cette procédure met en avant la Cellule Parcours Complexe qui vous aide à placer les patients « implaçables ».  Il est reconnu qu’elle n’est pas connue car seulement sollicitée 3 fois depuis sa création…
Sinon on nous explique que dès que nous sommes à moins de 10 lits libres, nous sommes en niveau 1 et nous n’accueillons plus de patients hors CPN (sauf ceux imposés par l’ARS et préfecture)
Bref nous sommes quasiment toujours en niveau 1 (hors UHSA)
Des médecins évoquent des soucis avec la gestion des SDRE dont il est demandé un second avis avant la sortie ce qui retarde celle-ci de plusieurs jours (2-3 jrs)
Si nécessité de lits, il faut réarmer des lits, les chambres PSI porte ouverte sont à bannir. Mais on ne l’écrit pas car si jamais on le pratique….
Ceci fait suite à des alertes CGT, répercutées dans la presse. Un professeur et un Docteur soutiendront d’ailleurs la démarche syndicale.
On apprend que sur l’unité A, la 1ère raison d’utilisation des chambres PSI, c’est de donner un lit par manque de place, la seconde est d’en faire une chambre banalisée !!!!
La Direction va créer une cellule de crise qui décidera de réarmer des lits avant le weekend pour mieux se préparer.
Des médecins font état de patients lourds somatiquement en soins sous contrainte. Il leur est proposé de contacter le Conseil de l’Ordre (avec ça, ils sont sauvés … !)
Vote POUR à l’unanimité de cette belle procédure Hôpital en Tension !!!
 
Sans transition, nous allons enfin avoir une messagerie sécurisée qui sera directement en lien avec le Dossier Médical du Patient. Bon, très peu d’établissement l’ont prise pour le moment mais il y a une aide de 85 000 euros à toucher !
Espérons que cela ne se termine pas comme Cariatides, ou Chronos, ou Syfadis, … c’est-à-dire en fiasco et usine à gaz !
Car attention, le dossier sera visible par tout les Médecins (Tous : traitant, spécialité, du travail…). Les courriers doivent donc être allégés.
VOTE POUR à l’unanimité.
 
Présentation du Projet Réhabilitation :
L’ERA va être développée pour des accompagnements plus intensifs. Y seront intégrés du Case Management pour être référent des patients, un IPA , + 0,5 ETP médical (à trouver) et un médiateur de santé pair.
Création d’une Unité d’aide aux aidants. Et la magie des projets retour d’un CATTP Réhab’ ouvert à tous les pôles (Après avoir dézingué Arc En Ciel, on le ré-ouvre…)
Création d’une équipe de liaison Réhab avec des agents aguerris de Bonvol pour se rendre en MAS, FAM, SAU…
Et un peu de dépenses dans le bâtiment, rénovation complète du Bâtiment Réhab’ (ex Prisme/United et Christian….)
Faire et défaire…
On leur souhaite de trouver les moyens nécessaires, attention aux fermetures de lits en structure pour le réorganiser.
Ça c’est le care 1 en 2 : il y a la création d’un Hôpital de Jour au CPC, le Foyer Intermédiaire aura 11 place d’accueil pour des projets de 2 à 3 ans, le CTIM aura 3 places.
Un partenariat avec Ensemble est en cours et l’AFT est à redéfinir
Et Bonvol va devenir une MAS de transition…