CME du 23 mars 2023 Le compte-rendu de la CGT

118

Points soumis pour avis :

-Camping-car dépistage pour les hépatites en association avec le CHRU (test PCR rapide, fibroscopie et téléconsultation avec HGE pour prise en charge immédiate). Enjeu important de santé publique avec une prévalence largement supérieure pour les « populations accueillies en psychiatrie » par rapport à la population générale.
VOTE POUR unanimité. Questionnement autour de la prise en charge financière des traitements anti hépatiques (27 000€ CPN / CPAM ??)

-Schéma directeur immobilier du CPN (UAUP passant à 12 lits au lieu de 15 sur le site de Brabois, « fusion » des CMP adultes et pédopsy … projet peu ambitieux associé à des coûts prévisionnels de travaux et d’acquisition augmentés) :
Malgré un votre contre (CGT) et abstention en CSE, la CME valide à l’unanimité.

PMSP (Projet Médical et Soignant Partagé du GHT…) : énième usine à gaz chronophage (projet médico-soignant du CPN, social du CPN, CPT, PTSM… multiplication des supports sans réel impact ni résultat attendu).
VOTE POUR avec une abstention (Dr Fauve).

-Télémédecine : développement de la télémédecine (téléconsultation, télé-expertise, télé-soins…) via conventionnement avec CHRU (déjà tenté pour la dermato, développement d’applications « omnidoc » côté start up nation, Parceo par PULSY, plateforme numérique de santé ARS grand est), avec partenaires (déjà tenté pendant crise sanitaire entre UPPA et EHPAD) et développement de la téléconsultation.
VOTE POUR unanime.

– « projet » UPM
Constat d’une évolution de la population accueillie depuis 2016 et la fusion Lunéville /Saint Nicolas de Port (avec fermetures de lits) ne répondant plus au projet médical initial. Réorganisation en 12h arrivant dans le projet comme une solution miracle aux problèmes rencontrés depuis une vingtaine de mois (CHSCT extraordinaire, cellule d’alerte) malgré une opposition majoritaire des agents. Projet incomplet : flou autour de la cellule d’urgence (intervention aux urgences pour évaluation), en attente… Difficile de se projeter dans un projet incomplet (sens au travail).
Rappel du vote CONTRE à l’unanimité au CSE. VOTE POUR unanime de la CME.

-Réorganisation du travail au Foyer Intermédiaire : passage en 12h pour coller à l’organisation des filières socio-éducatives du CAP’s (partenaire gérant le FI) à la demande unanime des 3 agents.
Validation unanime au CSE du CAP’s mis en avant, moins unanime pour le CSE du CPN avec abstention. VOTE POUR à l’unanimité de la CME.

-Création d’un niveau 3 pour l’hôpital en tension : après un trimestre, constat de l’insuffisance du niveau 2 (3 lits UA, 3 UB, 4 UC, 2 USP6) et des 12 lits réarmables. Création donc de 10 lits supplémentaires : 3 philia, 2 U2, 3 UD et 2 UPPA. Avec « respect » de la procédure de renfort d’un soignant si surnuméraire supérieur à 2. Procédure suscitant peu de débat…
VOTE POUR unanime.

Points pour info :

soutien financier de l’ARS pour la création de l’unité ACT N’PSY (dispositif innovant pour les interACTions Neuro PSYchiatriques), coopération psychiatrique et neurologie pour l’aide au diagnostic pour des troubles psychiques atypiques (symptomatologie psychiatrique dans des syndromes parkinsoniens, encéphalopathie auto-immune,  CNEP…)
Bilan Commission Des Usagers
Explosion des hospitalisations sans consentement, des demandes d’accès au dossier médical (par usager et/ou police…). Légère diminution des évènements indésirables notamment violence sur agents (moins d’évènements ou moins signalés…)
Interpellation du substitut du procureur pour signaler une pénurie de psychiatre pour évaluation dans le cadre des gardes à vue (un seul psychiatre pour 700 mesures).
Reprise des formations RUD imminente sur unité sensibles et formation de 45 nouveaux formateurs.
-Projet global de la Réhabilitation avec projet de transformer BONVOL en « pré MAS » avec intégration de 3 éducateurs, intégration de la plateforme réhab
ilitation au complet.