CHSCT du 27 février 2019 pour la Crèche Le compte rendu de la CGT du CPN

84

CHSCT au cours duquel la CGT avait choisi d’inviter des personnels de la crèche afin de témoigner de leur vécu.
 
D’entrée, le décor était planté avec une Direction qui insistait lourdement sur le coût que représentait la crèche, de l’ordre de 800 000 euros par an (soit 0.8% du budget de l’hôpital…), à la limite de la culpabilisation en allant jusqu’à chiffrer cela en 20 postes !!!
La Direction, désirant réaliser des économies de 300 000 euros par an, a opté pour une délégation de service public, sorte de privatisation déguisée !
 
La CGT rappelle l’importance pour le CPN de conserver sa crèche, source d’attractivité, et souhaite parler d’investissement plutôt que de coût.
Après des débats houleux mais constructifs, le Directeur finit par nous informer que contrairement à ce qui était prévu au départ, les agents titulaires mis à disposition par le CPN conserveront tous les bénéfices des accords locaux dont les 35h et la protection syndicale .Seule l’organisation du travail devrait être gérée par le nouvel opérateur…
Ils auront à choisir entre rester à la crèche ou intégrer le CPN et éventuellement envisager une reconversion professionnelle. La Direction, égale à elle-même, n’a pas réellement travaillé sur cette dernière hypothèse malgré le calendrier serré (délégation au 1er septembre) et certaines durée de formations (ex : 21 semaines pour devenir AS)
 
Concernant les agents contractuels, aucune garantie de conserver leur emploi n’a pu leur être apportée, une hypothétique reprise de 5 personnes a été évoquée par la Direction du CPN.

Au vu des remontées traduisant une charge de travail insupportable, la Direction nous annonce vouloir embaucher un renfort.
 
La CGT précise que, selon ses calculs, un renfort de 2 ou 3 salariés s’avère indispensable pour garantir un minimum de sécurité, chiffres confirmés par les agents présents.
Devant l’obstination des représentants CGT à obtenir ces 2 postes, la Direction finit par céder et valide l’embauche de 2 renforts immédiatement !!
 
Points Noirs :
Par contre, la crèche, dépassant  allégrement sa capacité d’accueil autorisée par la PMI, la Direction ne souhaitant augmenter la capacité de la crèche, décide pour garantir la sécurité des enfants de ne plus accueillir de nouveaux enfants et met donc en place une liste d’attente. Les parents bénéficiant déjà d’un contrat d’accueil temporaire risquent même de se voir refuser l’accueil de leur enfant certains jours !!!
 
La CGT demande à la Direction qu’elle communique sa prise de position en toute transparence à travers une note de service. La Direction s’engage uniquement à la communiquer à la Directrice de la crèche dès à présent.
 
La CGT rappelle son opposition farouche à la mise en place de cette privatisation déguisée qui va fortement impacter directement nos collègues de la crèche mais aussi l’ensemble des salariés du CPN.
Elle cite les conséquences des dernières externalisations (blanchisserie, bionettoyage, …) qui n’ont fait que détériorer la qualité des prestations.
La CGT reste à votre disposition pour tout complément d’information et se tient prête à envisager les modes d’actions nécessaires pour préserver notre crèche.
 

Vos représentants CGT :
 
Cédric ROUX poste 5216
Sylvain BELUCHE poste 5176             
Emmanuel FLACHAT poste 5106
Vanessa JUPPONT poste 5021
Audrey DESBROSSES poste 03.57.80.60.00
Jacques BRIMONT poste 03 83 64 64 33
Stephan JACQUOT poste 8481           
Harmonie ROYER poste 8474
Florence MERLIN FERRARI poste 5188        
Amélie DRIGET poste 8763