CHSCT du 21 septembre 2010 analyses et propositions de la CGT

109


1°) expertise souffrance au travail :
 
La CGT a tenu à rappeler les modalités de mise en œuvre de l’intervention d’EMERGENCES à compter du 19 octobre et la nécessité d’une participation active des personnels des unités PRISME, U4, Sécurité, HORIZON et DSET (cf notre article page )
 
2°) PAPRIPACT :
 
Au vu du peu d’objectivité du document unique, la CGT reste perplexe sur la cohérence du futur programme d’actions et de prévention des risques.
 
3°) suites accident Blanchisserie :
 
La Direction nous présente les mesures mises en place : elle a piloté un Comité de Retour d’Expériences !!!
Mais dans le même temps, la CGT dénonce une autre réalité : l’intervention d’un cabinet d’études chargé de se prononcer sur l’avenir de l’activité Blanchisserie.
 
4°) suites CHSCT extraordinaire du Lunévillois :
 
A l’initiative de la CGT, un CHSCT extraordinaire s’est tenu le 20 mai 2010 : la Direction nous fait la lecture de la réponse du Conseil Général (pas de problèmes au niveau des locaux mis à disposition du CPN !)
Le problème des agents et des patients reste entier.
 
5°) Bilan des accidents du travail :
 
La CGT demande à disposer des plannings corrigés des agents victimes d’A.T. pour vérifier le lien éventuel avec le sous-effectif.
 
6°) Convention SOS Médecins pour pose de contention :
 
La CGT réitère sa demande de sécurité juridique en la matière.
La CGT déplore le non-respect de la réglementation par le CPN et met en garde le Directeur.
Depuis 2008, notre organisation syndicale rappelle que les contentions ne se posent que sur prescription médicale manuscrite.
 
7°) C.L.A.C.T. 2010 :
 
L’Agence Régionale de Santé ne dégage que 400 000 € dédiés au financement des Contrats Locaux d’Amélioration des Conditions de Travail.
Cette enveloppe est prévue pour tous les établissements lorrains.
Quelles miettes pour le CPN ?
A titre de comparaison, l’enveloppe antérieure s’élevait à plus de 1 700 000 €.