CHSCT du 15 octobre 2018 Le compte rendu de la CGT du CPN

59


·        Les questionnaires ont été adressés à 162 agents du PGN (ambulatoire et Unités A, E et F),
·        93 ont répondu,
·        2/3 ne sont pas d’accord avec le projet médical et ne voient pas du tout en quoi le nouveau projet pourrait offrir plus d’opportunités,
·        28% souhaiteraient quitter l’établissement,
·        40% ne conseilleraient pas à leurs connaissances de venir travailler au CPN,
·        31% subissent un stress élevé,
·        Les agents pointent majoritairement l’absence de reconnaissance et de respect, leurs craintes pour l’avenir, …
·        Peu d’agents ont accepté de venir participer aux ateliers car beaucoup ont déjà vécu de mauvaises expressions à travers les groupes de travail précédemment mis en place,
·        Les agents dénoncent le manque de concertation et d’écoute des remontées du terrain allant même parfois jusqu’à un dénigrement du travail accompli jusqu’alors et un management autoritaire,
·        Les personnels de l’ambulatoire citent comme problématique l’extension des horaires le soir et le samedi matin,
·        De nombreux soignants ont également fait ressortir le manque d’effectifs et le peu de temps médical mais aussi un manque de locaux, de matériels informatiques et de véhicules de service, ….
 
Le rapport complet est consultable au local CGT ou diffusable à la demande puisqu’à aucun moment la Direction n’a évoqué de le restituer aux principaux intéressés !!!
 
La CGT a dénoncé la responsabilité de la Direction dans les lenteurs sur ce projet depuis 2007. Elle a rappelé que dans des projets de réorganisation de cette ampleur, il incombe à l’employeur de mettre en place une étude d’impact sur les RPS.
Au CPN, il aurait été beaucoup plus rapide de procéder en interne comme cela a déjà été réalisé précédemment avec l’appui méthodologique de la Cellule Qualité Gestion des Risques. Il est donc important de rappeler aux agents que si nous en sommes là aujourd’hui, c’est à cause de l’inertie de la Direction !
Pour la CGT, les conclusions de cet audit sont éloquentes et viennent confirmer ce que les organisations syndicales ont fait remonter depuis plus d’un an !
Il est donc important maintenant que les responsables du PGN et la Direction s’emparent de ces conclusions pour mettre en place des actions correctives.
Or, la Direction a déjà annoncé la fermeture de l’Unité E et du CMP Médreville pour mi-novembre 2018 et confirmé que les extensions d’horaires en CMP s’appliqueront !!!
 
Le Directeur restera droit dans ses bottes et nous répondra :
·        La CME a validé à l’unanimité ce projet
·        Le calendrier est maintenu
·        Le CHSCT sera consulté pour avis sur le projet le 5 novembre prochain
·        Des groupes de travail seront proposés par la suite et un bilan sera réalisé dans 6 mois
 
Pour notre organisation syndicale, cette façon de faire est non seulement un passage en force irrespectueux mais est surtout illégale.
Chacun sera placé devant ses responsabilités !