Choix du CPN pour un GHT polyvalent La CGT dénonce

97

Ainsi, il est FAUX de mettre en avant comme cela a été dit en CTE que le mouvement contre les GHT à travers les demandes de dérogation n’a jamais pris !
En effet, à ce jour, les ARS ont accordé une dizaine de dérogations à des établissements spécialisés en santé mentale : CH Laborit à POITIERS, CH Camille Claudel en Charente, CH de Thuir, CH de Montfavet à AVIGNON, …
D’autres établissements poursuivent la lutte comme le CH de Rouffach !
 
OUI, un autre choix était possible !
 
La CGT du CPN est depuis des mois engagée dans la lutte contre la loi Santé et son outil GHT en proposant qu’une dérogation soit accordée à la psychiatrie :

  • information et mobilisation des personnels
  • courriers aux élus
  • pétition
  • sollicitation des médias
  • manifestations et rencontres avec l’Agence Régionale de Santé
Accompagner la décision autocratique de l’ARS relève d’un choix politique de la Direction du CPN et la communauté médicale. Ce choix n’est pas neutre puisqu’il provoquera de graves conséquences dans un avenir plus ou moins proche :
  • perte de spécificité et d’autonomie,
  • mutualisation de services,
  • mobilités inter-établissements, …
Cette stratégie d’accompagnement de tous les sales coups portés par l’ARS n’est pas une première pour le CPN : rappelez-vous du dossier clinique privée de psychiatrie !
La Direction et la Présidente de la CME se félicitent d’avoir réussi à ce que la psychiatrie conserve une identité au sein du GHT 7  Un sacré pari sur l’avenir et notamment vis-à-vis de nos emplois et conditions de travail !
 
La CGT du CPN n’oubliera pas qui aura participé à couler le navire !