Chaleur au CPN Compte rendu du groupe de travail du 4 mai 2021

112

Longtemps, la CGT a milité pour une mise à disposition sans réserve des brumisateurs pour les salariés confrontés à des chaleurs insoutenables dans certains services ; c’est désormais une chose acquise depuis l’été 2020 via une commande auprès des magasins généraux.

A présent la Direction propose une « fiche réflexe » rappelant à chacun les recommandations à mettre en œuvre et les possibilités qui s’offrent à chacun dès lors qu’un épisode de forte chaleur survient.
La CGT obtient que le bon sens prime dans la mise en place de ces mesures.
Les mesures d’alerte canicule par Météo France ne sont pas les seuls indicateurs pour mettre en place ou lever les dispositifs de protection.

La question de l’obligation de porter la tenue de travail, et notamment des blouses à manches longues et d’un tissu particulièrement chaud a également été abordée. A présent, il sera possible de se séparer de celle-ci dès lors que l’agent ne réalise pas un geste technique nécessitant des règles d’hygiène stricte lors d’une période de fortes chaleurs. Cette possibilité serait laissée à l’appréciation de l’agent.

La CGT du CPN est intervenue comme elle le fait depuis plus de 2 ans pour exiger que les horaires de travail puissent enfin être aménagés partout où cela est possible et que le recours au télétravail soit enfin mis en place dans ce cadre.
La CGT précise qu’il n’est pas entendable que cette organisation soit mise en place au bon vouloir de l’encadrement de proximité et rappelle la responsabilité de la Directrice sur la santé et la sécurité des agents du CPN.
La Direction qui s’était contentée d’une vague phrase « Aménager les horaires des agents au regard de l’activité » accède à notre demande de travailler plus précisément au sein de chaque service pour proposer une organisation de travail en mode dégradé.


La CGT du CPN reste mobilisée tout l’été et se tient à disposition des agents sur ce dossier « brûlant ».