Campagne présidentielle Peser sur les choix politiques

87

Certes, la soi-disant gauche au pouvoir a sérieusement de quoi écoeurer mais faut-il pour autant laisser un boulevard aux populistes et ultra-conservateurs de tous bords ?
Les choix proposés par les Républicains lors des différents débats des primaires sont pourtant clairs  et notamment ceux de M.FILLON intronisé candidat unique du parti :

  • Suppression de centaines de milliers de postes de fonctionnaires
  • Privatisation de pans entiers du service public
  • Augmentation de l’âge de départ à la retraite (passage de l’âge légal à 65 ans)
  • Suppression des 35 heures et retour aux 39 heures (fin des RTT)
  • Suppression de la Sécu telle que nous la connaissons aujourd’hui pour mettre en place des complémentaires santé confiées à des assurances privées
  • Augmentation de la TVA (impôt le plus injuste existant puisqu’il demeure le même quels que soient les revenus) et suppression de l’impôt sur la fortune
  • Réforme pour faciliter le licenciement (par exemple en cas de simple réorganisation au sein de l’entreprise), …
Ce dernier assume tellement peu ses propos sur la Sécu qu'il les a fait discrètement supprimer de son site internet (vous pouvez les retrouver sur http://www.lecanardenchaine.fr/wp-content/uploads/2016/12/Programme-Fillon.pdf

Le FN de son côté ne fait guère mieux si ce n’est qu’avec une certaine habileté, il tente de se dé-diaboliser en reprenant certaines idées ouvrières (sauf qu’il n’en pense pas un mot !)

 
Devant le mécontentement grandissant, ne nous laissons pas confisquer la parole par des prédicateurs avides de pouvoir et prompts à opposer les salariés entre eux.
La CGT veut s’impliquer et faire irruption dans les débats politiques pour exiger :
– le maintien d’un service public de qualité avec des moyens humains dignes des missions qui lui sont confiées
– la suppression de la loi Santé qui met à mal nos hôpitaux et nos personnels
– un débat autour de la mise en place des 32 heures pour permettre de créer des emplois dans notre pays
– la fin des crédits d’impôts et cadeaux fiscaux de dizaines de milliards d’euros  offerts au patronat sans compensation en termes d’emplois

 
Tous ensemble par la mobilisation, par la manifestation, exigeons une autre politique ! NON au populisme, NON au conservatisme et NON au fascisme !