Bionettoyage Réunion du 18 avril 2023

117

Sacs poubelles fins comme de la dentelle, autolaveuses défectueuses ou absentes, produits ménagers d’une densité faible comme la brume. Coté agents : une seule taille de gant, la plus petite (soucis d’économie ?),1 tenue par semaine (3 au mieux) qui sortent de la laverie aussi grises que les bandeaux utilisés pour laver les sols (mais évidemment cela n’a aucun rapport), produits trop liquides sur des flacons non étiquetés (pourvu qu’il n’arrive rien). Pour les outils de travail, visiblement ONET pourrait mieux faire. Du coté des contrats de travail, pas mieux ! Certains agents n’en ont pas, peut être que ELIOR les a emporté aussi. Le code du travail ? Il devait sans doute être placé juste à côté…. puisqu’un agent a ainsi pu travailler 198 heures dans le mois, un autre venir travailler sans être payé pendant 3 mois.
 
Le problème, c’est l’absence d’encadrement, alors pour le mois d’avril l’encadrement sera présent 2 jours par semaine, cependant les résultats se font toujours attendre.
 
Parce que ONET est à la pointe de la technologie, il en fait profiter ses agents : sur chaque chariot est installée une tablette qui lorsqu’on l’allume salue poliment l’agent d’entretien dont elle connaît l’identité, elle l’accompagne dans son travail en chronométrant le temps passé dans chaque bureau, chaque chambre. Cet objet technologique n’est pas un outil de pistage, c’est un outil de traçabilité. Nous voilà rassurés ! De plus, la tablette a des visées pédagogiques et possède(ra) une application qui permettra de communiquer avec l’encadrement.
 
En bref, côté encadrement toutes les conditions sont ou seront très prochainement réunies pour que le marché soit honoré ; coté personnel hospitalier on partage ce sentiment que si le travail est reconnu il n’en est que mieux fait ; coté agents d’entretien on courbe l’échine au risque de lumbagos très douloureux… ou on part. Absentéïsme ? En général dans les métiers de la propreté il est de l’ordre de 7 %, pour les agents d’ONET au CPN il est de 15 à 20 %.
 
C’était un point de bilan intermédiaire…. La suite en mai. D’ici là des pénalités seront appliqués au prestataire dixit la Direction.