BILAN D’UN ETE 2010 POURRI ABANDON DES EQUIPES SOIGNANTES PAR LA DIRECTION FACE A UNE PENURIE SANS PRECEDENT AU SEIN DE L ETABLISSEMENT

103

Un semblant d’équilibre (sur le papier) a été réalisé par l’encadrement, en utilisant le personnel du service Horizon (pédopsy), pour compenser, au coup par coup, ce déficit.
 
Néanmoins, chaque service a sa spécificité et les personnes « parachutées » ont très mal vécu ces dépannages, peu habituées à des prises en charges en service adultes et en particulier à l’unité 4.
La Direction a mis en danger les patients et le personnel !
Devions-nous nous attendre à une remise en question de nos cadres et de la Direction ?
NON, bien au contraire, puisqu’il n’est pas question de création de postes ni d’embauches !
L’établissement entend bien continuer à gérer cette crise et demander toujours plus aux équipes.
Un précèdent a eu lieu et risque de provoquer de nouveaux dérapages.
 
Face à cette attitude de plus en plus rigoriste, le personnel qui est en contact au quotidien avec les patients, se sent abandonné, fatigué et floué.
Cette situation ne peut plus durer !
Cette gestion à sens unique où l’on demande toujours plus aux agents, génère un sentiment d’usure professionnelle et de démotivation au sein des équipes soignantes !
Quel gâchis…