AVANCEMENT D’ECHELON : UNE CERTAINE AVANCEE :

71

Nous estimons que les agents en CLM/CLD subissent le principe de la « quadruple  peine » : la maladie, la stagnation de la note, l’avancement de l’échelon et/ou du grade à minima, baisse ou perte de la prime de service.
 
Grâce à nos multiples interventions, notamment aux CAPL, la Direction a fait marche arrière et propose des avancements d’échelon (pour l’instant) au prorata du temps de présence dans l’échelon concerné. Pour exemple : un agent en CLM pendant moins de 12 mois pourra bénéficier du même avancement qu’un autre agent.
 
Il s’agit certes d’une avancée même si elle ne correspond pas exactement à la revendication défendue par la CGT. Nous veillerons, maintenant, à ce que ce principe soit appliqué également pour les avancements de grade.