Application WHOOG La Direction du CPN présente un nouvel outil pour gérer les remplacements de personnels

80

Prévue au départ pour le sauvetage en mer et répondant aux besoins de constituer rapidement une équipe pour une mission, cet outil a également par la suite été expérimenté dans divers hôpitaux (CHU mais aussi CHS comme le Vinatier par ex.)
Cette application fonctionne sur Smartphone, sur messagerie internet, …
Le professionnel volontaire s’inscrit en déposant une candidature.
Une fois, la liste de volontaires constituée et validée sur WHOOG, l’application peut être sollicitée en 40 secondes pour lancer une mission de remplacement de personnels en dernière minute.
 
Concrètement, comment est-ce que cela fonctionnerait au CPN ?
Seul le BPEAS aura accès à WHOOG et lancera une recherche de personnels volontaires.
Cette recherche se fera de manière aléatoire sur la base de données mais surtout en vérifiant que le volontaire est en règle au regard des plannings (temps de repos minimum entre 2 postes, …)
L’agent contacté par l’application WHOOG conservera la possibilité de refuser l’appel à renfort.
Dès lors qu’il accepte, il sera payé sur la base du régime des heures supplémentaires.
La Direction rédigera bien évidemment une charte à destination des volontaires qui conserveront à tout moment la possibilité de se désinscrire définitivement ou provisoirement (par exemple, pendant leurs vacances)
 
La CGT tient à faire savoir que ce système présente certes des avantages par rapport aux procédés utilisés jusqu’à présent sur le CPN (validation CNIL notamment et plus de garanties offertes aux agents) mais en aucun cas, cette application ne doit venir occulter le fait que certains services sont sous-dotés en personnels. De même, il ne saurait être question de voir supprimer le pool de suppléance de courte durée qui a été renforcé cette année après d’âpres débats avec la Direction.
Pour la CGT, l’application WHOOG doit être utilisée uniquement en dernier recours.
 
La Direction confirme et précise que cela n’interviendrait qu’en dernière étape de la procédure dégradée déjà existante. Au vu des résultats satisfaisants remontés dans les établissements utilisant WHOOG, la Direction nous fait savoir qu’elle entend agir rapidement.
Les organisations syndicales dans l’ensemble répondent ne pas être opposées formellement à cette proposition mais invite la Direction à la soumettre à l’avis d’un prochain Comité Technique d’Etablissement.