APPEL A LA MOBILISATION ET A LA GREVE le Vendredi 19 mars 2010

61

Pourquoi la souffrance au travail ?
 
Un malaise grandissant et un épuisement moral et physique s’installent au CPN. Le nombre de CHSCT s’accroît sans cesse : HORIZON, UNITE 4, UNITE 1, ENVOL, SECURITE…sans parler des problèmes de la Clinique, de Bonfils, d’Hardeval E, de l’UPIM, l’UPPAM, des  agents des Services Techniques, Administratifs et de la Buanderie. Tout le monde au CPN a un collègue ou est lui-même en difficulté.
Effectifs en minimum de grève dans les Unités de soins, collègues qui travaillent ponctuellement seul(e)s, sécurité  des agents et des patients en danger. Agent qui remplace au pied levé un collègue absent.
 
Les salariés attendent des Organisations Syndicales un message important : que celles-ci fédèrent une forte mobilisation et redonnent confiance aux personnels dans leur quotidien professionnel.
 
Pourquoi la création d’emplois ?
 
Travailler à flux tendu accentue cette souffrance, c’est pourquoi l’emploi est au cœur de notre préoccupation. L’ensemble des salariés du CPN font ce même constat : ce n’est plus possible de continuer comme ça ! Nous avons besoin d’embaucher pour travailler mieux et assurer nos missions de soins auprès des patients.
 
En initiant une démarche syndicale de reconquête, les Organisations Syndicales sont persuadées que c’est ensemble que nous obtiendrons des avancées significatives. C’est le message que nous lançons aux agents du CPN.
 
Ensemble le 19 mars pour faire reculer la souffrance au travail et créer les conditions pour embaucher.
                                                                                                                                 A Laxou, le 9 mars 2010