Annonces de revalorisations salariales Ségur Leurre ou réelle avancée

141

Pour l’instant, tout est flou :

  • Aucune grille de salaire n’a été transmise aux organisations syndicales,

  • Aucune information concernant les reclassements des agents concernés,

  • Pas d’informations sur d’éventuels allongements des grilles, durée des échelons, ratio ou contreparties éventuelles, …

Ce que nous savons :

  • Les contractuels paramédicaux, les médecins ainsi que tous les autres agents (administratifs, techniques et ouvriers), qui œuvrent au quotidien autour du patient et résident sont exclus de cette mesure,

  • Ces mesures interviendraient sur la paie d’octobre 2021 (avec quelques mois d’avance sur le calendrier initial qui tablait sur 2022),

  • 15 000 emplois seraient créés (alors qu’ils n’ont pas été créés en 1 an de crise et que les démissions, ruptures conventionnelles et demandes de reconversion professionnelle n’ont jamais été aussi nombreuses),

  • 4 000 lits seraient rouverts à l’Hôpital Public (trop peu face aux 100 000 supprimés en 20 ans dont 3 400 en 2019 sous MACRON),

  • les modèles de carrière dans les exemples du gouvernement sont établis sur la base de 40 années de service (vous en connaissez beaucoup des agents qui réussiront à atteindre le haut de ces grilles salariales notamment du fait de la pénibilité et de l’usure professionnelle ?)

Alors, leurre ou avancée réelle ?

OUI, la CGT y voit une esquisse d’une prise de conscience de l’intérêt de remettre de l’attractivité vers nos métiers et un peu plus de reconnaissance salariale !
NON, ce n’est pas un geste altruiste du gouvernement qui vaut absolution de sa responsabilité dans la casse de notre système de santé !
NON, ce n’est pas la victoire des signataires du Ségur contre les non-signataires !
OUI, la CGT y voit les premiers fruits des mobilisations qu’elle mène aux côtés des agents depuis de nombreuses années !
NON, ces annonces ne valent certainement pas reçu pour solde de tout compte !

A la CGT, nous revendiquons toujours :

  • L’arrêt du gel du point d’indice,

  • 300€ minimum pour TOUS et tout de suite,

  • La création d’un 13ème mois en lieu et place de la prime annuelle de service,

  • La refonte de toutes les grilles pour la reconnaissance spécifique des différents métiers de l’Hôpital,

  • Plus d’emplois statutaires : 100 000 emplois pour l’hôpital, 200 000 dans les EHPAD,

  • L’arrêt de toute fermeture de lits et de structures dans les projets d’établissement en cours de négociation,

  • L’amélioration des conditions de travail et l’arrêt du management agressif emprunté au privé,

  • La diminution du temps de travail (32 heures par semaine),

  • Un plan massif de formations qualifiantes (augmentation du nombre d’élèves par promotion dans nos IFSI et IFAS), des bourses d’études, …

 La Santé Publique du 21ème siècle doit passer par un investissement fort, massif et pour TOUS … « quoi qu’il en coûte ! »

La CGT n’oublie pas nos collègues du social et du médico-social (handicap, protection de l’enfance, CHRS, aide à domicile, …) qui sont toujours en lutte pour obtenir les 183 € par mois d’augmentation !
Ce sont tous les métiers à utilité sociale qui sont à revaloriser d’urgence !!!