9 JUIN 2011 LA CGT EN LUTTE CONTRE LA CASSE DU SERVICE PUBLIC

98


Le CCAS de la Mairie de Nancy radie déjà des fonctionnaires titulaires dans le secteur social. Au niveau national, 100 000 suppressions de postes sont attendues pour 2014 dans la fonction publique territoriale.
Cela concerne aussi le secteur des crèches (petite enfance),  les établissements pour personnes dépendantes, les établissements pour personnes âgées. Pour exemple au CCAS de la Mairie de NANCY 20 postes par an disparaissent depuis 2008, en plus des départs à la retraite non remplacés.
 
A l’hôpital, en France, suppression de 9 000 postes en 2009, puis 11 000 en 2010 et 15 000 en prévision pour 2011 alors que les besoins sont en augmentation.
Pour exemple au CHU de NANCY ont déjà été supprimés 350 postes depuis 2008, 350 supplémentaires sont prévus pour 2011.
 
A l’Education Nationale, c’est 16 000  suppressions de postes d’enseignants à la rentrée 2011 (dont 8967 pour le 1er degré).
 
841 postes supprimés en Lorraine dont 298 pour le 1er degré (maternelles et élémentaires), 524 pour le second degré (collèges et lycées) dont 235  rien que pour les lycées professionnels (enseignement prof public menacé au profit de l’apprentissage privé) et 19 suppressions de postes administratifs.

Pour notre Département : 90 postes en moins pour le 1er degré (mais en réalité au moins 100) la maternelle continue à payer le prix fort avec la non scolarisation des 2 ans. Ainsi que les enfants qui n’ont pas 3 ans révolus à la rentrée. Concrètement votre enfant né le 09 septembre 2008 ne pourra pas faire la rentrée des classes de septembre 2011.
C’est également  53 postes en moins dans les collèges alors que le nombre d’élèves augmente considérablement
.
 
En résumé ce sont 500 000 suppressions de postes prévues toutes fonctions publiques confondues.
  
La Révision Générale des Politiques publiques (RGPP) vise :
La privatisation,  la marchandisation
Et  la suppression des fonctionnaires au service de tous….
De la naissance à la vieillesse, préservons la solidarité nationale !
Ensemble, refusons l’assurance privée concernant la dépendance des personnes âgées ; refusons que les crèches deviennent un secteur marchand ; Refusons que l’hôpital et l’enseignement soient bradés !
Refusons que l’intervention sociale revienne au bénévolat !
 
LES SERVICES PUBLICS SONT NOTRE BIEN COMMUN !
 
Tous ces dispositifs ne feront pas baisser vos impôts. Vous devrez payer en plus les services dont vous aurez besoins au quotidien, ce qui entraîne irrémédiablement une baisse supplémentaire de votre pouvoir d’achat.
Pour défendre nos services publics et les emplois rendez-vous.
 Le 9 juin 2011 place STANISLAS de 13h à 15 heures.